Naviguer / Chercher

Take Air System

Poser facilement inlays-onlays en toute sécurité

Qui n’a jamais eu peur de voir son patient avaler, ou pire, inhaler un inlay-onlay, un inlay core, voire une vis de cicatrisation ?

Le dispositif présenté ici permet de poser les petites pièces prothétiques, notamment les inlays, inlays core, onlays et facettes très facilement, précisément et en toute sécurité.

Le dispositif (fig. 1 et 2) permet de saisir la pièce prothétique par aspiration. Au moment de sa mise en place, il suffit de couper l’aspiration avec l’index.

Cet instrument permet systématiquement de saisir la pièce prothétique dans le sens le plus favorable à sa pose et non, comme c’est le cas avec la précelle (ou les doigts), dans le sens où elle est le plus facile à prendre (fig. 3).

Il est possible de travailler avec une seule main, tandis que les bâtonnets collants nécessitent le plus souvent de maintenir la pièce prothétique en place d’une main pour l’en détacher de l’autre. La manipulation est aussi aisée à la mandibule qu’au maxillaire, la commande de l’aspiration se fait par l’index et le raccord tournant de l’instrument libère du poids du tuyau d’aspiration.

Le manchon en silicone de l’extrémité permet de saisir la pièce prothétique quelle que soit sa forme, de façon étanche, grâce à ses lèvres fines et souples (fig. 4).

Ainsi, il n’y a pas de perte d’aspiration ; la pièce peut donc être enduite de colle sur son intrados, sans que celle-ci ne soit aspirée.

La pose est simple : l’élément est logé dans la dent préparée, l’aspiration est coupée avec l’index tout en appuyant pour assurer la mise en place avec l’extrémité du dispositif en forme de bec (breveté). Celui-ci étant recouvert de silicone, il n’y a aucun risque de fissure ni de fracture. L’aspiration peut être remise, toujours avec l’index, pour aspirer les excès de colle qui ont fusé.

Ce dispositif d’utilisation simple et intuitive permet de rassurer aussi bien le praticien que le patient pour la pose de petits éléments difficiles à saisir et d’éviter les accidents d’inhalation ou d’ingestion.

Ce dispositif est entièrement autoclavable (134 °C).

Le dispositif est breveté : Brevet français n°2970640 et Brevet français n° 1501954.

Pour en savoir plus

MACSF – Le Sou Médical : Newsletter n° 8 du 20 septembre 2016.

Accidents d’inhalation ou d’ingestion lors de soins dentaires (voir la vidéo sur internet). L’inhalation ou l’ingestion iatrogène de corps étrangers lors de séances de soins dentaires peut avoir des conséquences graves.

Découvrez les recommandations du Dr Helena Deharvengt, chirurgien-dentiste conseil, comité dentaire MACSF- le sou médical.

La prévention médicale (association nationale pour la prévention du risque médical). Dr Franck Renouard 25 août 2015.

Les risques d’ingestion ou d’inhalation de corps étrangers sont parfois évoqués en dentisterie mais rarement de façon « scientifique ».

Une revue de questions récente fait le point sur la fréquence et les conséquences : on peut être surpris par le nombre de publications qui touchent de près ou de loin cette complication.

""->""

Commentaires

Philippe Bagur

Bonjour !
Merci pour vos messages et vos encouragements.
Le T.A.S sera commercialisé cet été, au plus tard à la rentrée 2018.
Il sera possible de l’utiliser également en aspiration réglable sur laquelle on peut brancher un miroir aspirant ou une canule souple large et plate, ou une canule endodontique.
A très bientôt donc !
Philippe Bagur.

Laisser un commentaire