Naviguer / Chercher

A propos d’un cas clinique #2

VIDEO

A la vue des différents éléments cliniques et radiologiques dont nous disposons, quelle technique de régénération vous semble ici la plus appropriée pour cette patiente ?
""->""

Commentaires

jmd75

Si l’on se réfère à la définition de la régénération (reconstitution ad integrum des 4 composants du parodonte), seuls les membranes et l’Emdogain le permettent. Les matériaux de comblements permettent de réduire la profondeur de poche au sondage, mais à aucun moment, le cément et le ligament parodontal ne sont reconstitués, sauf sur qqs dixièmes de mm au fond de la lésion. Une remarque sur votre présentation. La HAS précise que seul le bilan RX rétro-alvéolaire et rétro-coronaire permet de poser le diagnostic parodontal, pas une radiographie panoramique quelle qu’en soit sa qualité.

barbo

Bonjour Dr Bertrand,
merci pour ce cas clinique et cette presentation d’excellente qualitée qui m’améne certaine question en tant que néophyte.
Les dents 14 et 25 présentant des poches résiduelles importantes + des reconstructions prothétiques sur tenon : comment exclure une félure ? sur la 14 il semblent persister une petite lésion periapicale et le traitement endodontique est incomplet ( il y a pas de communication à la RX entre les 2 je pense pas que ce soit endo-paro). Ces 2 dents son selon moi pas retraitable ( reprise endo reprise couronne ). Ne vaudrait il pas mieux extraire ces 2 dents à ce stade ? Si on envisage une procédure de regeneration paro ( qui est qd meme couteuse pour le patient ) j’ai peur qu’une probable félure n’entrave la cicatrisation ?
Merci de votre avis .

Laisser un commentaire