Naviguer / Chercher

Maintenance péri-implantaire avec le système Piezon® et Air Flow® (EMS)

PUBLIREDACTIONNEL

Une patiente de 45 ans, non fumeuse, sans problème de santé particulier, adressée par son praticien, consulte pour saignements au brossage et hyperplasie gingivale en regard d’implants placés en 2005. Un défaut péri-implantaire est diagnostiqué sur l’implant 45.

 

Le plan de traitement suivant a été mis en œuvre :

  • Motivation et enseignement à l’hygiène bucco-dentaire.
  • Nettoyage professionnels avec le Piezon® avec insert PI et Air-Flow Plus (E.M.S) à raison de trois séances sur trois semaines.
  • Une antibiothérapie par voie générale (Amoxicilline 500 3x/jour et Métronidazole 500 2x/jour pendant 10 jours) et des bains de bouche à base de Chlorhexidine 0,2 % ont été prescrits. (Fig. 1 et 2).

 

Les valeurs de sondage sur les implants lors de la consultation initiale étaient de :

  • pour l’implant 47 : 3 mm face distale, 3 mm en face vestibulaire, 3 mm en face mésiale
  • pour l’implant 46 : 3 mm face distale, 3 mm en face vestibulaire, 3 mm en face mésiale
  • pour l’implant 45 : 7 mm face distale, 6 mm en face vestibulaire, 7 mm en face mésiale, 4 mm face linguale (Fig. 3, 4, 5, 6).

 

Les valeurs de sondage sur les implants lors du contrôle à 6 mois étaient de :

  • pour l’implant 47 : 3 mm face distale, 3 mm en face vestibulaire, 3 mm en face mésiale
  • pour l’implant 46 : 3 mm face distale, 3 mm en face vestibulaire, 3 mm en face mésiale
  • pour l’implant 45 : 4 mm face distale, 3 mm en face vestibulaire, 4 mm en face mésiale, 4 mm face linguale (Fig. 7 et 8).

 

Les valeurs de sondage sur les implants lors du contrôle à 1 an étaient de :

  • pour l’implant 47 : 3 mm face distale, 3 mm en face vestibulaire, 3 mm en face mésiale
  • pour l’implant 46 : 3 mm face distale, 3 mm en face vestibulaire, 3 mm en face mésiale
  • pour l’implant 45 : 3 mm face distale, 3 mm en face vestibulaire, 3 mm en face mésiale, 2 mm face linguale (Fig. 9 et 10).

Lors de l’European Workshop of Periodontology en 1980, les problèmes péri-implantaires (mucosite et péri-implantite) ont été décrits.

 

Actuellement, d’après différentes études (Zitzmann et Berglundh 2008, Monbelli et al.2012,Rocuzzo et al.2012) la prévalence de la péri-implantite concerne entre 15 et 20 % des implants. Ce chiffre peut être plus important en cas d’absence de maintenance implantaire.
C’est pour cela, qu’il est important de planifier des séances de thérapeutique de soutien péri-implantaire à l’aide d’outils spécifiques (ultrasons avec inserts pour implants, aéropolissage avec des poudres à granulométrie fine etc.) afin de réduire les risques de péri-implantite.
De plus, il est conseillé de réaliser des suprastructures prothétiques implantaires vissées pour éviter les excès de ciment dans le sulcus et avoir la possibilité de retirer facilement la prothèse lors de la maintenance implantaire.

      1. Pensez vous que la maintenance péri-implantaire est devenue un enjeu majeur de la dentisterie actuelle ?
      2. Comment exercez vous la maintenance péri-implantaire ?

Commentaires

malbosc

Bonjour,
la maintenance péri implantaire à l’aide de micro billes pulsées semble efficace dans la lutte contre les bactéries responsables de l’inflammation des tissus.
Pourquoi utiliser des antibiotiques dans ce cas?
cordialement

Jacques HASSID

Bonsoir ,
J’ ai utilisé des antibiotiques dans ce cas , car c ‘est une péri implantite modérée et très inflammatoire .
En effet ,l’ article de Rams et collaborateurs ( clinical oral implant research 25,2014,82-90)ont démontré que nous avons souvent un pool de bactéries très pathogènes , c’est pour cette raison que j’ ai associé un traitement antibiotique.
Bien à vous

Marcel Carton

Existe-t-il pour le Piezon plusieurs inserts spécifiques pour les péri-implantites?
Les responsables du blog pourraient-ils mettre des liens directs vers les matériels présentés?

Marcel Carton

merci pour les liens.
je trouve important pour les abonnés de ces blogs de trouver les onfos techniques et commerciales sur les produits évoqués.

Laisser un commentaire