Naviguer / Chercher

Péri-implantite : quelle prise en charge ? #3

A la suite du contrôle à deux ans (Péri-implantite : quelle prise en charge ? #2) et devant l'échec de la prise en charge de la péri-implantite, il a été décidé de déposer la suprastructure prothétique, d’extraire la 32 et de réaliser une implantation immédiate.

A la suite du contrôle à deux ans (Péri-implantite : quelle prise en charge ? #2) et devant l'échec de la prise en charge de la péri-implantite, il a été décidé de déposer la suprastructure prothétique, d’extraire la 32 et de réaliser une implantation immédiate.
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Péri-implantite : quelle prise en charge ? #2

Dans le post précédent nous avons présenté la situation de péri-implantite en site 41, non améliorée par des soins locaux. Un curetage chirurgical a donc été entrepris.

Dans le post précédent nous avons présenté la situation de péri-implantite en site 41, non améliorée par des soins locaux. Un curetage chirurgical a donc été entrepris.
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Péri-implantite : quelle prise en charge ? #1

Une patiente, née en 1959, sans problème de santé, se plaint d’une inflammation péri-implantaire persistante avec suppuration au niveau de l’implant 41. Lors de l’examen clinique et radiologique on note une profondeur de sondage de 6 mm entre 41 et 31. Cet implant a été posé en 2012, le problème a été détecté 1 an après.

Une patiente, née en 1959, sans problème de santé, se plaint d’une inflammation péri-implantaire persistante avec suppuration au niveau de l’implant 41. Lors de l’examen clinique et radiologique on note une profondeur de sondage de 6 mm entre 41 et 31. Cet implant a été posé en 2012, le problème a été détecté 1 an après.
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

La plaque dentaire est un biofilm : quelles conséquences?

Dans le cadre de la compréhension des maladies parodontales et de leur contrôle, nous nous intéressons aujourd’hui à son étiologie principale : la plaque dentaire (cf dernier post).

Dans le cadre de la compréhension des maladies parodontales et de leur contrôle, nous nous intéressons aujourd’hui à son étiologie principale : la plaque dentaire (cf dernier post).
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Qu’a-t-il manqué dans la prise en charge de cette patiente? #2

Ce post fait suite au cas clinique (2 bilans rétroalvéolaires à 10 ans d’intervalle), posté précédemment.

Ce post fait suite au cas clinique (2 bilans rétroalvéolaires à 10 ans d’intervalle), posté précédemment.
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!