Naviguer / Chercher

Lésion labiale post-traumatisme

Un jeune patient âgé de 10 ans consulte au cabinet pour un bilan annuel. L’hygiène est correcte, l’état dentaire est bon, l’enfant ne présente aucune pathologie médicale.
Lors de l’examen clinique, une lésion attire plus particulièrement l’attention.

Située sur la face interne de la lèvre inférieure, la lésion est indolore, présente un relief arrondi en forme de dome bien régulier, les contours sont légèrement inflammatoires. Elle est présente depuis 4 mois sans évolution de taille. Elle s’est formée suite à un traumatisme de la lèvre labiale inférieure il y a 4 mois. Aucun signe d’alerte n’a alors été observé par les parents lors de la cicatrisation de la lésion. Aucune consultation médicale n’a été pratiquée suite au traumatisme.

Les parents me confirment avoir percé à deux reprises la lésions afin d’en évider le contenu, et ce deux mois après le traumatisme. A chaque fois, la lésion a récidivée.

Le diagnostic a été posé et confirmé par le dermatologue : il s’agit d’un kyste mucoïde.
Le kyste mucoïde résulte d’un dysfonctionnement d’une glande salivaire par rupture de son canal excréteur. Le processus inflammatoire consécutif va entrainer la collection salivaire empêchant alors la salive de s’écouler normalement. Ce kyste mucoïde est souvent observé après un traumatisme de la lèvre inférieure ou encore suite à une morsure ou un tic de mordillement.

Le traitement est simple et consiste à pratiquer une exérèse chirurgicale suivi d’une électro-coagulation. Une analyse anatomopathologique est nécessaire.

Devant une lésion similaire, quelle est votre attitude thérapeutique ?

Auriez-vous proposé de pratiquer une légère incision afin de vider le contenu liquidien ? (cette lésion vous faisant penser très largement à une grenouillette)

Commentaires

Thierry COLLIER

Bonjour,

j’ai une simple remarque, de détail, d’ordre terminologique à proposer : vous écrivez, dans la deuxième question: »cette lésion vous faisant penser très largement à une grenouillette ».
Je crois qu’il y a une distinction à faire, selon la localisation, entre kyste mucoïde et grenouillette : la grenouillette intéresse exclusivement le plancher buccal, car il s’agit d’un kyste lié à une rétention salivaire de la glande sublinguale, ou de la glande sous-maxillaire, ou encore des glandes salivaires accessoires.
Merci de cet intéressant post.
Bien cordialement.

Laisser un commentaire