Naviguer / Chercher

Bruxisme chez l’enfant : à la frontière de la pathologie et de la physiologie ?

L’usure dentaire chez l’enfant est souvent le motif de la consultation :
 » Mon enfant a les dents usées, c’est grave docteur ?  »
 » Mon enfant grince des dents la nuit… Ca va s’arrêter quand ? « 
 » C’est infernal ! J’ai dormi dans la même chambre que lui pendant les vacances et il grince toute la nuit !  »

On peut distinguer deux types d’usure dentaire chez l’enfant consécutif à un bruxisme : l’usure physiologique et l’usure pathologique.

Usure pathologique :

Le bruxisme est de forte intensité, avec des muscles masséters souvent très développés et des lèvres pincées et fines.
On note aussi une anxiété, un stress et des troubles du sommeil associés.
L’usure constatée est généralisée sur l’ensemble de la denture. Toutes les dents sont touchées. Les incisives sont les premières victimes.

Usure physiologique  :

IMG_7460b

L’usure dentaire chez l’enfant est un phénomène habituel, très souvent constaté par les parents par des grincements de dents nocturnes.
Les grincements diminuent avec l’âge, lors du passage de la denture mixte à celle définitive.
Sur les photos d’un autre patient, on note une usure des pointes canines des 53 83. C’est une usure localisée souvent sur les canines temporaires :

L’aboutissement de cette usure est d’obtenir naturellement des mouvements de latéralités simples et efficaces (appelés AFMP : voir le post).

Le bruxisme pathologique peut se traiter par le port d’une gouttière nocturne, mais la tension musculaire ne sera pas prise en charge. Seule l’usure dentaire va être évitée.
Un accompagnement pour la gestion du stress et de l’anxiété devra alors être recommandé.

  1. Quels conseils donnez-vous aux parents d’enfants bruxomanes ?
  2. Quelles solutions proposez-vous lorsque vous diagnostiquez des usures dentaires chez l’enfant ?

Commentaires

jeam

j’ai enormement de petits patients dans ce cas. Generalement via je demande si le patient est stressée. Je leur dit d’attendre l’eruption des dents def en préceisant qu’il serait bien que celui fasse du sport et qu’il y estr un accompagnement psychologique car trés anxieux.

Au niveau dentaire il est vrai que je le laisse à peine en observation.

Est ce le bon comportement que j’adopte?

Laisser un commentaire