Naviguer / Chercher

Ne pas juger sans réfléchir #2

Les deux échecs chirurgicaux précédents n’avaient pas pu venir a bout de l’ankylose complete de l’ATM (post précédent).
Une fois libérées, les dysfonctions et dyspostures linguales ont pu s’exprimer, entrainant très rapidement cette béance majeure.
Mais si une béance peut se créer aussi rapidement, il y a tout lieu d’espérer qu’elle puisse se corriger tout aussi rapidement.
L’ankylose complète faisait que la cavité buccale était une boite fermée, la recherche du contact lèvre/langue interdite et les dysmorphoses inexistante si ce n’est la biproalvéolie ethnique.
Le traitement par rééducation a permis une diminution rapide de l’anomalie verticale. Un complément multibague a été mis en place, le séjour de Tony en France étant limité dans le temps.

Laisser un commentaire