Naviguer / Chercher

Les Brackets Auto-ligaturants : une mode ou une vraie innovation ? 10 ans d’utilisation du Concept de la Basse Friction

Plus de 15 ans après l’arrivée en France et en Europe des systèmes de brackets auto-ligaturants (BA), présentés par le Dr Dwight DAMON, combien de praticiens les utilisent à 100 %, combien sont restés à utiliser les brackets classiques à ligatures élastomériques et métalliques ?
Certains enseignements se sont adaptés à cette nouvelle technique, d’autres continuent d’enseigner les techniques classiques (BC).
Actuellement, il existe sur le marché une dizaine voire plus de types de brackets auto-ligaturants, voici la vidéo du concept Damon :

Quel est le pourcentage de praticiens utilisant les BA en France ?

Il n’y a pas de statistiques précises. Selon les renseignements récoltés, ceci dépend des régions et des honoraires :

  • Environ 30 % des praticiens sont passés à 100 % d’auto-ligaturants
  • Environ 20 % des praticiens utilisent les deux types de plots classiques et auto-ligaturants
  • Environ 50 % utilisent toujours les brackets classiques.

Il y a deux façons d’utiliser ces BA :

  1. En conservant sa technique orthodontique classique : dans ce cas les BA ne sont que des simples brackets nouvelle génération.
  2. En adoptant le Concept de la Basse Friction (CBF) : dans ce cas les BA sont utilisés en conjonction avec les arcs à mémoire de forme thermoactifs selon un protocole optimisant au maximum leur potentiel.

Mon expérience orthodontique est de 19 ans avec les BC et 10 ans avec les BA :

Pourquoi adopter le CBF ?

Pour le confort (du praticien et du patient), et pour l’avantage de la basse friction.

Est-ce que le CBF réduit la durée du traitement ?

Oui et non, ceci dépend du protocole de traitement utilisé, la réduction du temps de traitement n’est pas l’objectif premier et ne doit pas se faire au détriment de la qualité.

Est-ce que le CBF réduit les extractions de prémolaires ?

Oui et non, ceci dépend de plusieurs facteurs : la formation du praticien, son expérience clinique, du protocole de traitement et de l’âge du patient.

Est-ce que le CBF réduit les récidives ?

Non. Chez l’enfant, la croissance n’étant pas terminée, la phase de contention fait partie du traitement : une stabilisation 4D (fonctionnelle, sagittale, transversale et verticale) de plusieurs années est obligatoire. Idemn chez l’adulte avec ou sans chirurgie des maxillaires. Lire l’article : Récidive et contention.

Quels sont les principaux avantages du CBF concernant ma pratique orthodontique depuis 10 ans ?

  • Facilité et rapidité de pose et du changement des arcs : plus de confort et réduction du temps au fauteuil.
  • Moins de changement d’arcs grâce aux arcs nouvelles générations (2 à 3 arcs suffisent pour chaque arcade), et les rendez-vous sont plus espacés pour laisser s’exprimer ces arcs.
  • Moins d’utilisation de systèmes d’ancrage (Nance, barre transpalatine, etc.) grâce à l’optimisation de la friction : basse friction pour la dent à déplacer, forte friction pour les dents d’ancrage : le déplacement des dents se fait avec une force plus légère, physiologique et devient plus rapide. (Ce qui rend l’utilisation des élastiques intermaxillaires plus efficace mais en même temps plus dangereux sans contrôle de la force et de la direction (risque de biprotrusion inesthétique ou d’articulé inversé).
  • Peu d’élastiques intermaxillaires, grâce à la première phase d’Harmonisation 4D (fonctionnelle, sagittale, transversale et verticale) qui consiste à transformer les malocclusions hypo et hyper divergentes en simples Classes I.
  • Lire l’article : Le défi de la Classe II division 2 chez l’ado : la coopération !
    Lire l’article : La Canine et l’Ado

  • Peu d’extractions de prémolaires grâce à cette 1° phase d’Harmonisation 4D. Seuls les cas de macrodontie vraie avec biprotrusion inesthétique nécessitent des extractions :
    Lire l’article : Cas d’interception avec harmonisation fonctionnelle et psychologique
    Lire l’article : Extractions ou propulsion mandibulaire ?
  1. Etes-vous auto-ligaturants ?
  2. Si oui à quel pourcentage ?
  3. Si non pourquoi ?

Commentaires

Laisser un commentaire