Naviguer / Chercher

L’effet fonctionnel du PUL3 : cas clinique.

C’est le cas d’un jeune garçon de 8 ans. Après dégagement des voies aériennes supérieures par l’ORL qui a fait une adéno-amygdalectomie, il présente toujours une béance bilatérale et une croissance à tendance prognathique, avec inocclusion bilatérale.
Nous avons posé un PUL3 contenant un vérin 3D au maxillaire. Le patient est informé que l’appareil ne tient pas du tout sur les dents, c’est la langue qui le maintient au palais d’où une rééducation linguale permanente.
Les dents permanentes font leur évolution et une finition avec un appareillage fixe multiattaches avec des élastiques intermaxillaires. Une contention nocturne de type PUL 3 a été posée sur deux contentions collées maxillaire et mandibulaire afin de maintenir les résultats acquis et accompagner la fin de la croissance du patient.

  • Que pensez-vous de ce cas ?
  • Quelle(s) autre(s) option(s) de prise en charge peut-on envisager ?

Laisser un commentaire