Navigate / search

Extractions ou propulsion mandibulaire ?

Une jeune fille de 12 ans nous consulte pour des canines ectopiques et un encombrement.

Diagnostic :

Respiration buccale avec ronchopathie et succion digitale passée. Une malocclusion de Classe II, DDM, endo-maxillie, endo-mandibulie.

Plan de traitement :

Traitement de la cause et des symptômes en 3 phases :

  1. Harmonisation 4D : fonctionnelle, sagittale, transversale et verticale par propulsion mandibulaire associée à une expansion maxillaire et mandibulaire. Le port du dispositif 22 H /24 va rééduquer la respiration, la déglutition et la mastication.
  2. Alignement et finition par système fixe multiattaches autoligaturantes à basse friction avec des arcs à mémoire de forme thermoactifs.
  3. Stabilisation 4D anti-récidive par deux gouttières reliées entre elles par un système métallique et décolletées occlusalement pour laisser asseoir l’occlusion en Classe 1 . Une stabilisation du sens sagittal, transversal, vertical et fonctionnel.

Téléradiographie avant le traitement :T0 / après harmonisation 4D :T1 / après la fin du traitement : T2


La motivation et la coopération sont les clés de réussite de ce concept de traitement qui a permis de transformer une Classe II difficile en une Classe 1 sans extractions.
Cette patiente souffrait de respiration buccale et de ronchopathie signe de risque d’apnées du sommeil ce qui exige de notre part de lui maintenir une largeur d’arcade et donc d’éviter les extractions.
Qu’en pensez-vous ?
Êtes-vous sensibles à cette notion de risque d’apnée du sommeil ?

Comments

oscarl

dommage d’attendre 12 ans pour s’occuper des problèmes fonctionnels….

toto

difficile de reconvoquer les patients +ieurs années auparavant pour les soigner plus tôt.
Je ne vois pas d’étranglement de la filiaire aérienne sur le télécrane de départ donc à mon sens peu de risque ici d’apnée du sommeil (pas encore) mais il est sûr que ce traitement auxologique (qui favorise la croissance) va dans le bon sens et pas les extractions.
La finition anti-récidive est d’autant mieux venue que la crispation du menton (photo de profil + télécrane de fin) signe que la maladie rétrusive n’est pas encore complètement guérie.
Bravo!

frisou

1)que du bien, 2)oui!,même si l’apnée n’est pas présente, il faut penser à son apparition possible avec le vieillissement.Gouverner, c’est prévoir.(Filou)

Leave a comment