Navigate / search

Echos du 13° Congrès annuel de la Société Libanaise d’Orthodontie

Photo 02 contraste

Comme tous les ans, la LOS (Lebanese Orthodontic Society) a organisé son congrès annuel le 31octobre et le 1° novembre à Beyrouth.

La LOS est connue pour la qualité de son congrès et celle des conférenciers qu’elle a l’habitude d’inviter.
Cette année, trois conférenciers internationaux ont animé ces 2 jours en langue anglaise.

Le 1er jour :

  • Photo 03 contraste

    Dr Mark GESERICK, Orthodontiste (et avocat) allemand a expliqué et développé le concept Insignia de Ormco qui consiste à la fabrication personnalisé de bracketts et d’arcs orthodontiques : comment éviter les erreurs, la prescription des torques, l’importance de l’overbite en rapport avec la pente condylienne calculée par l’ordinateur. Il a évoqué le problème des agénésies des incisives latérales : avantages des ouvertures des espaces et effet miroir pour préparer la place à l’implant.
    Il a aussi insisté sur l’importance de la « mass-customization » et l’intérêt du système Insignia dans les cas de chirurgie orthognathique et prothétique.

  • Dr Aladin SABBAGH, Orthodontiste allemand, concepteur du système de propulsion mandibulaire le SUS2 à fixer sur le système fixe multi-attaches.
    Il a développé la gestion des problèmes atypiques en orthodontie et comment s’en sortir : les minivis, la chirurgie orthognathique, l’ancrage et la fermeture des espaces par mesialisation des molaires, le traitement des handicapés, l’indirect bonding et le system self ligating, low friction.
    Après avoir parlé des résorptions radiculaires, des transpositions canines et prémolaires et leur torque, les cas des multiagénésies, le cas de manque d’une 31 (ouverture espace 32), le problème des ATMs et l’Aquasplint pour le traitement des troubles de l’ATM.

Le 2ème jour :

Animé par Dr Domingo MARTIN de San Sebastian, Espagne, il a évoqué les corticotomies et l’orthodontie : avantages et inconvénients. Comment ? Quand ? Pourquoi ?

Les complications : légère perte osseuse interne, de la douleur, légère perte de l’attache gingivale, pas de résorption radiculaire et toujours un effet positif.
Ensuite il a abordé le CBCT qu’il fait systématiquement en cas de mesiodens et dents incluses.
Il a surtout traité le problème de l’excès vertical et le traitement par ingression des molaires grâce à l’ingression par minivis des molaires.

Les triangles noirs sont comblés par du composite, l’expansion de chaque côté ne doit pas excéder entre 2 et 4 mm à l’aide du disjoncteur.
Eviter les élastiques chez les patients hyperdivergents, ingresser les 6 et meulage des V pour obtenir une rotation antérieure.
En résumé, le Dr MARTIN évoque les 4 phases qu’un traitement orthodontique doit suivre:

  1. traiter les condyles (« Ne pas se fier à ce qu’on voit en bouche »)
  2. traiter les molaires
  3. les incisives
  4. l’esthétique

Ce congrès a réunit plus de 150 praticiens. La générosité des conférenciers a été très appréciée.

  • Utilisez-vous des systèmes identiques à Insignia?
  • Prescrivez-vous des corticotomies?
  • Utilisez-vous la technique de l’ingression molaire par minivis pour ingression des molaires chez l’hyperdivergent?

Leave a comment