Naviguer / Chercher

Circuits neuronaux #2

On peut comparer, pour mieux comprendre, ces circuits neuronaux à un réseau routier.
Les informations nécessaires au transport des informations, vont utiliser un réseau de routes secondaires qui s’est constitué in utéro et qui est suffisant tant que le nombre d’informations est limité.
Mais en raison d’une augmentation du trafic de l’information, pour intégrer notamment la mastication un réseau d’autoroutes va se constituer qui sera fonctionnel vers l’âge quatre ans.

circuits

Mais ce n’est pas parce qu’il est en place qu’il va être utilisé; si le trafic continue à emprunter le réseau secondaire, qui aura pu entre temps être remanié pour absorber le surplus d’informations à transporter, l’absence de circulation sur l’autoroute va permettre à la végétation environnante de s’étaler et de conquérir un territoire qui ne lui était pas dévolu.
Les voies de circulation vont devenir de moins en moins larges jusqu’à pouvoir obstruer complètement la circulation au bout d’un certain nombre d’années.
Si toutefois la circulation se met en place avant cette date fatidique le flux de véhicules va progressivement regagner le terrain perdu pour le restaurer intégralement au bout de quelques temps.
C’est alors le réseau secondaire qui face à la baisse de trafic sera envahi par la végétation et deviendra de moins en moins performant rendant le circuit inutilisable (inhibition).
Pour les lecteurs d’idweblogs qui seraient intéressés pour en savoir plus, vous êtes invités à une séance de présentation de Froggymouth® le vendredi 16 octobre au matin, à Paris. Pour plus d’informations contactez-nous.

Laisser un commentaire