Naviguer / Chercher

Prothèse numérique en implantologie #2

VIDEO

Les piliers implantaires réalisés sont livrés sans modèle physique. Cela représente-t-il un problème pour vous ?

Commentaires

Gérard DUMINIL

Bonjour,
Merci pour ce post, j’ai deux questions à ce sujet :
Pour une bonne lisibilité de l’axe implantaire, le pilier doit dépasser suffisamment de la muqueuse, cela ne pose -t-il pas un problème pour une prothèse temporaire alors que ces piliers doivent être mis en place lors de a chirurgie ?
Comment est réalisée l’empreinte permettant la confection des couronnes une fois que les piliers sont mis en place, en particulier l’accès aux limites cervicales des ce piliers ?

Bonsoir,
Oui, il faut que le pilier BE dépasse de la gencive d’1 mm. Mais c’est pour pouvoir enregistrer correctement le codage qui se trouve sur la face occlusale du pilier BE et non pour la lisibilité de l’axe implantaire. Lorsque je réalise ma pose d’implant, j’utilise un pilier BE de 4 mm de hauteur dans la foulée. Dans la très grande majorité des cas, trois mois après, le pilier BE dépasse d’un mm de la gencive donc cela est parfait pour être enregistré. Et cela ne me pose aucun problème pour la réalisation d’une prothèse adjointe résine immédiate que j’évide et que je rebase avec un matériau comme le FITT de Kerr à la fin de la chirurgie.
Pour info, je n’utilise la technique Encode, uniquement pour les molaires et prémolaires.
Pour l’accès aux limites cervicales, il est possible de demander au laboratoire où situer la limite du pilier Bellatek définitif c’est à dire juxta-gingivale, 1mm sous gingivale,etc,.. En cas de difficulté de lisibilité, il est possible de placer un fil rétracteur afin de parfaitement enregistrer la limite du pilier définitif.
Dans le post 3, la phase d’enregistrement des piliers Bellatek définitifs sera filmée et iconographiée.
Bonne soirée

eric

Quelques petite remarques.
Certes l’image en couleur que permet l’omnicam est bien pratique pour déterminer les limites SAUF …. lorsque tout a été poudré largement comme dans le cas présenté. En outre la difficulté d’enregistrement ne vient pas de la surface « lisse » du métal comme stipulé mais de la forte brillance des surfaces métalliques.
Enin une question. Les piliers présentés en photos montrent une ligne de contour gingival festonné. Comment est ce possible si on n’a pas enregistré un masque gingival et donc si on n’a pas enlevé les vis de cicatrisation ?

Charles-Henry SENECHAUT

Bonjour Eric

Oui, très bonne question. C’est la technologie encode qui permet cela. En effet, le codage sur la face occlusale du pilier permet à Biomet de repositionner numériquement et exactement la situation col de l’implant sur le modèle numérique. Donc grâce à ce codage, Biomet est automatiquement renseigné du diamètre de l’implant utilisé, de la profondeur de l’implant donc de sa situation par rapport au sommet de la gencive marginale et du profil d’évasement (donné par le diamètre du pilier encode utilisé).
Il devient donc très aisé pour Biomet de concevoir un pilier définitif avec une ligne de contour gingival festonné. La précision optimale de l’empreinte optique qui évite toutes pertes de données permet de situer la limite du pilier définitif à 0.5 mm, 1mm… du sommet de la gencive (selon les désirs du praticien).

Bonne journée

Laisser un commentaire