Naviguer / Chercher

La révolution numérique en chirurgie pré-implantaire #4

Lors de la séance de mise en place des implants (post précédent), une biopsie osseuse avait été prélevée au niveau du site 16 où se situait la déhiscence osseuse.
L’étude histologique est réalisée par le laboratoire NOVOTEC.
L’organisation tissulaire et cellulaire de la biopsie osseuse est mise en évidence par coloration histologique après déminéralisation et inclusion de l’échantillon en paraffine. Une analyse histomorphométrique est aussi réalisée afin de déterminer la densité de surface (%) du greffon et de l’os néosynthétisé présents dans l’échantillon.

Le protocole de l’étude histologique est le suivant :

  1. confection des coupes : la biopsie, fixée en formol tamponné, est déminéralisée puis incluse en paraffine. Des coupes de 5 μm sont réalisées au microtome et collées à l’aide de glycérine albuminée sur lame dégraissée non traitée.
  2. coloration histologique HES : après déparaffinage, les coupes sont plongées dans les bains successifs d’hématoxyline de Harris, de carbonate de lithium, d’éosine puis de safran. Après déshydratation complète, les coupes sont montées entre lame et lamelle dans L’Entellan®. Le cytoplasme des cellules est rose et le noyau bleu-violet. La matrice extracellulaire, dont le tissu osseux, est colorée en rose/orangé.
  3. observation : les photos macroscopiques sont réalisées à réception de l’échantillon (figure 1). Les photos microscopiques (figures 2 et 3) sont réalisées avec un microscope (Leica DM200) relié à une caméra digitale, pilotée par un logiciel d’acquisition d’image (LAS Version 4). Les images obtenues sous le format jpeg sont conservées et choisies pour la réalisation de planches photo à l’aide d’un logiciel de traitement d’image (PhotoShop Cc 2015.5).
    Les niveaux de coupes les plus discriminatifs sont sélectionnés pour les observations (n=2).
  4. Histomorphométrie
    L’analyse histomorphométrique est réalisée avec le logiciel d’analyse d’image (Image J).
    Les images à GX5 sont traitées à l’aide du logiciel Photoshop CS6 afin de modifier leur résolution (contraste et déconvolution) et de soustraire les objets non spécifiques. Cette étape permet de différencier plus facilement les couleurs de même intensité (rose orangé et rose violacé). Les images couleurs RGB sont dupliquées, redéfinies en noir et blanc puis seuillées pour évaluer la surface de la coupe, le pourcentage de la densité de surface du greffon et de l’os néosynthétisé par rapport à la surface totale de la biopsie (figure 4).
Fig. 4 : Analyse histomorphométrique : évaluation du %  de greffon résiduel et d’os néosynthétisé
Fig. 4 : Analyse histomorphométrique : évaluation du % de greffon résiduel et d’os néosynthétisé

Les résultats de l’étude sont :

  • Observation macroscopique :
    L’échantillon mesure environ 11mm de long sur 3 mm dans sa plus grande largeur. Sa structure est compacte et de couleur blanche translucide. L’extrémité droite sur l’image apparaît irrégulière (figure 1) : indiquée par la flèche, cette partie de la biopsie correspond à l’extrados du greffon au lieu de cette partie de la biopsie se trouvait dans la déhiscence avant le prélèvement.
  • Fig. 1 : Biopsie fixée en formol tamponné et déminéralisée : 11 mm de long sur 3 mm de large
    Fig. 1 : Biopsie fixée en formol tamponné et déminéralisée : 11 mm de long sur 3 mm de large
  • Observation microscopique :
    A faible grossissement (figure 5), l’échantillon est caractérisé par des travées de greffon (plaque spongieuse), colorées en violet, sur lesquelles sont apposées des zones d’os néosynthétisé coloré en orange.
    A plus forts grossissements (figures 6 et 7), des plages d’os néosynthétisé cellulaire (indiqués par les ☆) sont accolées localement sur les travées acellulaires du greffon (indiqués par les *). Les ostéocytes sont nettement visibles dans leur logette et quelques ostéoblastes (indiqués par ob) sont observés en cours d’intégration dans la matrice osseuse (17E001/a3) ou en bordure de l’os néosynthétisé (17E001/b3). De rares ostéoclastes sont visualisés (indiqués par oc (17E001/a4 et 17EOO1/b4)).

    L’ensemble de la structure osseuse de la biopsie est entouré par une moelle osseuse lâche et peu cellulaire dans laquelle des zones matricielles denses sont localement observées.

Pour l’échantillon 17E001a, le % de greffon/surface de la biopsie est de 38,64 et le % d’os néosynthétisé/surface de la biopsie est de 36,69.

Pour l’échantillon 17E001b, le % de greffon/surface de la biopsie est de 38,15 et le % d’os néosynthétisé/surface de la biopsie est de 41,02.

La biopsie est composée environ d’un tiers de greffon et d’un tiers d’os néosynthétisé. Le reste de l’échantillon correspond aux tissus mous, à la moelle osseuse et au tissu fibrocellulaire ainsi qu’aux résidus non identifiables.

Pour conclure, les résultats histologiques mettent en évidence des plages de néoformation osseuse au contact des travées du greffon. L’activité ostéoblastique est localisée et l’activité ostéoclastique limité.
Ces résultats histologiques très intéressants en regard de l’épaisseur importante du greffon d’une part et de la répartition uniforme de l’os néosynthétisé dans tout le greffon d’autre part, doivent être cependant confirmés à l’aide d’une étude sur plusieurs cas.

Au niveau de la littérature scientifique, l’étude de Schmitt et col en 2013 publiée dans le Clinical Oral Implant Research (impact factor de 3,464 en 2017) montre des pourcentages d’os néosynthétisé semblable à ceux obtenus dans ce post. Dans cette étude, 30 patients présentant un plancher sinusien inférieur à 4 mm ont subi un sinus-lift par voie latérale avec de la poudre d’os : soit du Bio-Oss, soit du Straumann BoneCeramic, soit du Puros ou soit de l’os autogène. Une biopsie a été prélevée pour chaque sinus lors de la mise en place des implants 5 mois après la greffe et une étude histologique réalisée. Pour le BoneCeramic, le % d’os néosynthétisé/surface de la biopsie est de 30,28%, pour le Bio-Oss 24,9%, pour l’os autogène 41,74% et pour le Puros 35,41%.

Consultez-vous régulièrement la littérature scientifique afin de vous former et de valider certaines techniques mises en œuvre dans votre pratique ?
""->""

Laisser un commentaire