Naviguer / Chercher

Qualification et Requalification de vos autoclaves #2

La qualification sur site nécessite la présence d’un technicien diligenté par le fabricant de l’autoclave, un distributeur ou un organisme agréé. L’opération est longue, car de nombreux paramètres (température, pression, durée du cycle) doivent être vérifiés avec une sonde électronique afin de satisfaire aux critères fixés par la norme. Elle prend en considération l’environnement de la salle de stérilisation (aération, pression atmosphérique, type d’eau), et les charges spécifiques à chaque type d’exercice (cassettes, boîtes d’implantologie, sachets, etc.).
Quelques sociétés commerciales disposent de techniciens qualifiés répartis sur le territoire, équipés de sondes température-pression afin d’effectuer ces mesures dans les cabinets. Certaines marques peuvent paraître, au premier abord, plus onéreuses. Mais la qualification est incluse dans le prix d’achat, alors que d’autres sociétés la facturent (de 600 à 900 euros) ou ne la réalisent pas, laissant le praticien face à ses responsabilités.
Ces essais doivent faire l’objet d’un rapport de mesures certifié, remis au praticien, à conserver dans un cahier de stérilisation avec les éléments relatifs à la maintenance régulière (changement du joint de porte et du filtre), aux validations de cycle et les tests Hélix (dispositifs d’épreuve normatifs qui répondent à la norme NF EN 867-5).

""->""

Laisser un commentaire