Naviguer / Chercher

Place du laveur-désinfecteur dans la chaîne d’hygiène en médecine bucco-dentaire #1

La médecine bucco-dentaire est un domaine dans lequel sont utilisés de nombreux instruments qui entrent en contact avec les liquides biologiques.

La question du nettoyage et de la stérilisation du matériel apparaît donc fondamentale afin d’éliminer le risque de contamination entre patients ou avec le personnel soignant. Répondre aux règles d’hygiène et d’asepsie garantissant la sécurité des patients est une nécessité absolue, tant pour une structure hospitalière que pour un cabinet de ville.

Les dispositifs médicaux (DM) doivent subir une prédésinfection dès la fin de leur utilisation par un trempage au plus près du fauteuil. Les porte-instruments dynamiques (PID), quant à eux, doivent être, le cas échéant, démontés et placés dans une boîte hermétique entourés de lingettes préimprégnées d’un produit détergent désinfectant en attente de la phase de nettoyage (lire ID n° 43 du 9/12/2015). Lors de l’achat, seuls les PID qui correspondent aux exigences de sécurité française en matière de nettoyage et de stérilisation doivent être retenus.

Le nettoyage constitue la deuxième étape de la chaîne de stérilisation, et c’est elle qui nous intéresse dans cet article. Il peut être effectué manuellement par l’assistante ou le praticien à l’aide d’une solution détergente désinfectante avant un rinçage à l’eau courante pour éliminer les traces de produits et les résidus de salissures. Un séchage avec un textile non-tissé doit alors être effectué afin de ne pas nuire à la stérilisation. Les DM doivent être contrôlés visuellement afin de s’assurer qu’il ne reste aucune trace pouvant rendre la stérilisation incomplète.

Les ultrasons peuvent être utilisés pour les fraises placées dans une boule à thé et autres instruments spécifiques, à l’exception des PID (charte Comident signée par tous les fabricants de PID). Il faut les considérer comme un aide au nettoyage manuel, mais ils ne peuvent s’y substituer totalement.

Laisser un commentaire