Naviguer / Chercher

Place du laveur-désinfecteur dans la chaîne d’hygiène en médecine bucco-dentaire #3

Revenons au cas particulier des PID. Leur nettoyage peut en effet être réalisé avec un laveur-désinfecteur, mais aussi avec d’autres automates plus spécifiques aux PID.

Ceux-ci permettent le nettoyage interne et externe, la désinfection et le rinçage pour certains dispositifs, et la lubrification avant stérilisation. En France, la législation impose la stérilisation des DM réutilisables donc des PID. En effet, pour rappel, la note de la Direction générale de la santé de 2006 est très claire : les DM réutilisables thermorésistants doivent être systématiquement stérilisés entre chaque patient et ne nécessitent pas systématiquement une désinfection. A contrario, tout DM réutilisable thermorésistant désinfecté doit obligatoirement être stérilisé.
Nous aurions tendance à penser que, s’agissant des PID, l’automate est à privilégier pour le nettoyage interne et externe, car la lubrification est assurée ; il n’y a plus alors qu’à les mettre sous sachets avant de les placer dans l’autoclave. Dans le cas de l’utilisation du laveur-désinfecteur, la lubrification devra être assurée manuellement à l’aide d’un spray.

La diversité et la complexité des instruments utilisés en médecine bucco-dentaire impliquent que le praticien mette en œuvre des processus d’hygiène spécifiques à chaque catégorie d’instrumentation. Des appareils performants et adaptés permettent un gain de temps dans la chaîne d’asepsie, garantissant la sécurité des soins.

Laisser un commentaire