Naviguer / Chercher

La traçabilité de la stérilisation #1

La traçabilité de la stérilisation représente un élément de sécurité incontournable pour chaque praticien et chaque patient. Les Dispositifs Médicaux (DM) à tracer appartiennent aux catégories des instruments semi-critiques et critiques capables de blesser et contaminer les tissus humains. Les DM non critiques, représentés par les porte-empreintes, les écarteurs labiaux, les miroirs pour les photographies, les spatules à malaxer, n’ont pas besoin d’être tracés. Cette catégorie particulière doit subir une désinfection avec un détergent-désinfectant ou un laveur (thermo)-désinfecteur, mais pas une stérilisation.

La traçabilité de la stérilisation se décompose en trois étapes essentielles :

  • la réalisation d’une fiche de laboratoire de traçabilité à chaque stérilisation ; qui comporte toutes les indications de l ‘autoclave, le contenu de la charge stérilisée, les tests réalisés et le nom et la signature de la personne exécutante.
  • l’association d’un sachet stérile (donc d ‘un numéro de cycle) au dossier du patient ;
  • la conservation des données des cycles et des tests réalisés : pour une durée de 30 ans d’où l ‘intérêt de scanner le résultats des tests (colorations) agrafés sur la fiche de laboratoire pour les stocker informatiquement.

Laisser un commentaire