Naviguer / Chercher

Les automates utilisés pour le traitement des porte-instruments dynamiques #3

Le choix de l’automate


D’un point de vue pratique, plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix d’un automate :

  • la durée du cycle proposé, associé au nombre d’instruments traités simultanément, permet de calculer le « turn-over » des instruments du cabinet ;
  • la simplicité d’utilisation pour le personnel dédié dans le maniement, les remplissages et la maintenance ;
  • la facilité de nettoyage de l’appareil, avec des surfaces lisses ou démontables à l’entretien aisé ;
  • un coût d’utilisation par cycle/PID raisonnable.

Automate
Automate Assistina
Tous les automates commercialisés n’offrent donc pas les mêmes caractéristiques :

  • les étapes effectuées du cycle de traitement : prédésinfection, nettoyage interne, nettoyage externe et lubrification ;
  • le nombre de PID pouvant être traités en même temps, et le temps du cycle très long pour certains ;
  • la compatibilité multimarques, ce qui signifie la possibilité d’adapter les raccords des différentes marques de PID à l’appareil.

La connexion sécurisée d’un automate à un serveur distant pour la conservation des données est du plus grand intérêt, et constitue la solution idéale de traçabilité. Elle permet, entre autres, le stockage des rapports trimestriels, le changement des consommables avec des alertes préventives.
En ce qui concerne les PID, il faut privilégier à l’achat ceux qui correspondent aux exigences de sécurité françaises en matière de nettoyage et de stérilisation (le terme de « stérilisable » doit engager le fabricant).
Il est bon de rappeler que, conformément au guide de la Direction Générale de la Santé de 2006, les PID, qui sont des dispositifs médicaux semi-critiques, thermorésistants, doivent être stérilisés entre chaque patient.

Laisser un commentaire