Naviguer / Chercher

Restaurations implantaires fixées chez l’édenté total : les éléments à prendre en compte pour une maintenance optimale #1

Chez le patient édenté total, la perte des dernières dents risque de signer l’abandon des mesures d’hygiène bucco-dentaire. Les possibilités de traitement du patient édenté total sont plurales : depuis la prothèse amovible complète implanto-retenue (PACIR) plus précisément à complément de rétention implantaire, jusqu’à la réalisation de ponts complets fixés sur implants. Deux points cruciaux demeurent :

  • la nécessité de posséder un projet prothétique validé,
  • l’exigence d’une maintenance personnelle et professionnelle régulière.

Le choix prothétique retenu, peut être effectuée selon des formes simplifiées ou plus évoluées notamment grâce aux techniques de planification à l’aide d’un logiciel informatique (fig. 1).

Fig 1 : L'emploi d'un guide chirurgical est indispensable lors de la pose d'implants
Fig 1 : L’emploi d’un guide chirurgical est indispensable lors de la pose d’implants

Facteurs de risque universels

Comme pour toutes les chirurgies implantaires, les risques de complications peuvent être immédiats (absence d’ostéointégration initiale) ou retardés (problèmes biomécaniques ou problèmes infectieux)
Le tabac est un facteur de risque non négligeable pour la survie implantaire à long terme, quels que soient d’attachement et le nombre d’implants utilisés. Bien que facultative selon beaucoup d’auteurs, la présence de gencive attachée autour des implants, en quantité suffisante, avec la présence d’un vestibule, facilite les manœuvres de prophylaxie.

Maintenance

La maintenance prothétique et implantaire revêt deux aspects complémentaires :

  • une prophylaxie personnelle pluriquotidienne à l’aide de matériel adapté (brossettes interdentaires, fil tressé de gros diamètre type Superfloss® ou hydropulseur) en complément de la brosse à dents classique.
  • des séances de maintenance professionnelle lors desquelles, plusieurs contrôles doivent être effectués : un contrôle clinique visuel et radiographique pour surveiller le niveau osseux péri-implantaire, l’aspect des tissus « mous », un contrôle de l’occlusion statique et dynamique à l’aide marqueurs colorés.

En cas de dépôts de plaque ou de tartre, un nettoyage minutieux aux ultrasons à l’aide d’inserts spécifiques est indispensable. Un polissage soigneux, à l’aide de pâte à polir ou d’un aéropolisseur vient compléter cette étape de nettoyage (fig 2 à 7).

  1. Êtes-vous confrontées à des problèmes, des complications avec les restaurations sur un implants chez l’édenté total ?
  2. Montrez-vous vous-même aux patients comment assurer l’hygiène autour des implants ou bien déléguez-vous cette tâche ?
Bibliographie
Ce post fait référence à certains travaux dont nous vous invitons à retrouver les intitulés dans la bibliographie de l’article Pronostic et maintenance en implantologie chez l’édenté total, publié par les mêmes auteurs dans le numéro 2/3 de L’Information dentaire du 21 janvier 2015

Laisser un commentaire