Naviguer / Chercher

Protocole de réalisation d’une prothèse complète bimaxillaire par CFAO #1

En quoi consiste la technique Ivoclar Digital Denture ?
Comment réaliser une prothèse complète bimaxillaire usinée ?
Quelles sont les différences avec les étapes classiques d’élaboration ?
Quels sont les avantages, les inconvénients et les perspectives de la technique ?

Aujourd’hui, grâce à la Conception et à la Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO), nous avons la possibilité d’améliorer la qualité des réalisations prothétiques [1]. Cette pratique de la dentisterie évolue et s’applique aujourd’hui plus seulement à la prothèse fixe mais également aux prothèses amovibles.
Ainsi, la prothèse amovible complète s’inscrit dans cette avancée technologique.
La thérapeutique de l’édentement total se voit ici modernisée et améliorée afin de mieux répondre aux attentes de nos patients.

En 2017, la fabrication de prothèses complètes est accessible aux cliniciens chez quatre industriels, concepteurs de technologies CFAO [2-6].
Avadent®, Dentca®, Ceramill full denture system® et Ivoclar digital denture® proposent plusieurs options de conceptions et de réalisations cliniques et de laboratoire. Si le clinicien se limite à la recherche d’un avantage économique, certains fabricants de CFAO offrent la possibilité de réaliser une prothèse complète en 2 séances cliniques. Il est toutefois dangereux de sous-estimer la difficulté thérapeutique de l’édentement total. En effet, le respect de la physiologie, la somme des éléments cliniques à considérer et la particularité propre à chaque cas clinique nous obligent à concevoir et à construire ces prothèses de façon plus progressive.
La technique de CFAO présentée (Ivoclar digital denture®) permet d’atteindre le résultat escompté en un nombre réduit de séances tout en conservant les principes de conception classiques. Les étapes de laboratoire se voient quant à elles révolutionnées au sein du laboratoire de proximité. Le protocole courant compte seulement 4 étapes cliniques et trois étapes de laboratoire. Ces changements de procédés obligent également notre binôme praticien-prothésiste à faire évoluer son mode de communication et ses habitudes de travail [7]. Pour ce faire, il faut allier le savoir et l’expérience clinique à la connaissance de technologies de Conception assistée par Ordinateur (CAO). Les propos de Housset de 1931 [8] sont encore d’actualité et s’appliquent parfaitement à l’exercice clinique avec CFAO : « l’art dentaire doit concilier les talents du biologiste et de l’ingénieur ».
Les étapes de réalisation retenues pour le cas clinique suivant, résultat d’évolutions majeures de la technologie de CFAO indirecte, allient des critères de conception conventionnels avec une modélisation assistée par ordinateur et une fabrication par usinage des bases. Cette dernière, faite dans des disques de résine prépolymérisée, permet d’éliminer les déformations dimensionnelles liées à la polymérisation. La résistance mécanique des prothèses est accrue et l’infiltration bactérienne est diminuée. La qualité clinique finale est améliorée alors que les étapes de laboratoire se voient simplifiées.

L’observation clinique

Qu’il s’agisse de CFAO ou de conception traditionnelle, l’observation clinique est un préalable incontournable. Il s’agit de l’étape initiale de toute thérapeutique. Le praticien collecte des données anatomiques, physiologiques, psychologiques, radiographiques et photographiques, qui constituent l’ensemble des informations nécessaires à la réalisation du traitement. Elle fixe un cadre et permet de déterminer l’état initial, de recueillir les doléances du patient et d’envisager les possibilités thérapeutiques qui lui sont offertes. S’affranchir de cette étape expose le praticien à l’imprévu et, parfois, à des déconvenues. Elle revêt donc une importance primordiale pour préparer le traitement.

Réalisation d’une prothèse complète bimaxillaire usinée

L’objet de ce post est la description, étape par étape, du protocole de réalisation d’une prothèse complète bimaxillaire usinée via le système Ivoclar Digital Denture Professionnal®, tel que nous l’avons développé dans le service d’odontologie du CHU de Toulouse.

Ces étapes seront décrites en quatre posts à venir.

Commentaires

Laurent Chevallier

Merci pour ce post qui traite une discipline passionnante mais parfois bien difficile à maîtriser. Ce protocole cfao enregistre t- il la dynamique musculaire comme une empreinte anatomo physiologique.

Laisser un commentaire