Naviguer / Chercher

L’équilibration occlusale : clinique et laboratoire

VIDEO

Instruments KOMET:

  • Résine :
    • H73E 104 040
    • H73E 104 060
    • H129E 104 014
    • H139E 104 023
  • Procédure de polissage :
    • DCB1 104 025
    • 9638 104 190
  • Céramique :
    • 6368 314 021
    • 8379 314 021
    • 379EF 314 018

Coffret Alphaflex d’Edenta avec fraises et polissoirs

""->""

Commentaires

occlusovox

Félicitations pour cette vidéo très pédagogique.
Juste un conseil supplémentaire issu d’une longue expérience.
Dans les cas d’ADAM, le Tench est indispensable pour le diagnostic et la rééquilibration.
En présence de prothèses instables, je les fixait à la muqueuse par trois petits points de colle chirurgicale. L’enregistrement de la relation intermaxillaire est facilité et sécurisé. Certes quelques cellules épithéliales s’arrachent à la dépose mais elles se régénèrent rapidement sous Pansoral. Daniel Rozencweig

Maxime HELFER

Cher Confrère Nancéien

Merci pour votre sympathique commentaire.
Votre très grande expérience dans le domaine de l’occlusodontie est riche d’enseignement et d’astuces cliniques. En effet, votre proposition permet d’assurer une parfaite stabilité de la prothèse sur sa surface d’appui.
A essayer lors du prochain enregistrement !
Bien à vous

Maxime HELFER

janea

Avez vous une idée sur le fait que les prothèses sont rarement équilibrées comme vous le montrez alors que c’est en général indispensable? Le prix? Le temps? L’incompétence?

Maxime HELFER

Bien sûr
C’est rarement fait. C’est la raison pour laquelle il m’a semblé important de le montrer et d’expliquer la procédure.
Dès lors, le facteur « incompétence » n’a plus lieu d’être !
Pour la temps passé et le coût, il semble judicieux de les intégrer dans les étapes prothétiques et le devis.
Il faut enfin rappeler que l’équilibration occlusale limite beaucoup les doléances, sources de perte de temps et de stress…

271192ndg

bonjour
En fait c’est plutôt une question que je voudrais poser concernant l’occlusion balancée entre une prothèse totale maxillaire et une prothèse fixée type pilotis.
Dans la mesure où il n’y a que 12 dents environ à la mandibule, ( 3 prémolaires, pour respecter la règle du cantilever dans le cas qui me pose problème), comment faire l’équilibration, doit on respecter l’absence de contacts antérieurs en OIM, et régler la propulsion sachant qu’on a pas les dernières molaires mandibulaires?
la présence de contacts antérieurs explique t’elle la fracture de l’appareil complet maxillaire entre les deux incisives centrales dans ce cas ? selon mon maître Jean Paul Louis, ce serait bien possible!
merci pour vos post très intéressants

Maxime HELFER

Merci pour cette question intéressante sur votre cas clinique.
En effet la présence d’une prothèse amovible traditionnelle au maxillaire impose l’établissement d’un schéma occlusale de type « occlusion balancée ou bilatéralement équilibrée ».

La difficulté réside dans l’absence des deuxième molaire dans ce cas qui limite le nombre de contact en propulsion ainsi qu’en Oim.
Néanmoins il faut absolument préserver la béance antérieure faute de quoi les fractures inter-incisives maxillaires continueront.
Si les dents sont en résine, il est aisé de les creuser au niveau du cingulum des incisives maxillaires.

Laisser un commentaire