Naviguer / Chercher

Les implants courts au maxillaire postérieur : une alternative fiable et peu invasive #2

Cas clinique : phase prothétique

Mise en fonction des implants

Après une période de cicatrisation de 4 mois et demi, les vis de cicatrisation gingivale sont mises en place. Un lambeau de repositionnement apical est réalisé afin de récupérer une hauteur confortable de gencive kératinisée en vestibulaire des implants (fig. 1). Lire la suite…

Les implants courts au maxillaire postérieur : une alternative fiable et peu invasive #1

Les implants courts (≤ 8 mm) peuvent constituer une bonne alternative aux implants standards. Le recours aux techniques d’augmentation osseuse peut être évité, réduisant ainsi la morbidité et le risque de complications pour le patient. Lire la suite…