Naviguer / Chercher

Quelle solution prothétique mandibulaire ? #3

Voici l’évolution du traitement (réalisé en 2007) : La racine de 35, atteinte d’alvéolyse, est perdue en 2010 (fig 1).

2010
2010

Un simple rebasage de l’intrados permet de conserver une prothèse stable et fonctionnelle. En 2012, soit 5 ans après la pose de la prothèse, un implant est placé en 43, qui recevra un attachement Locator® en 2013 (fig 2 et 3), à la suite de la perte de 48 (fig 4). A cette occasion, une réfection de base est réalisée qui permet l’extension de la prothèse en postérieur (Fig 5).

En 2016, la perte de 43 est compensée par la mise en place d’un nouvel implant (fig 6, 7, 8). Au final, le patient aura bénéficié d’une thérapeutique évolutive pendant 9 ans qui l’amène à une prothèse complète stabilisée sur deux implants.

  • Cette « temporisation » vous semble-t-elle pertinente et justifiée à l’égard de certains patients ?
  • Quels sont les facteurs qui, à votre avis, auraient permis de maintenir encore plus longtemps les dernières dents sur l’arcade ?
""->""

Laisser un commentaire