Navigate / search

Première consultation : observer et comprendre la position mandibulaire du patient #2

  1. Première consultation : observer et comprendre la position mandibulaire du patient #1
  2. Première consultation : observer et comprendre la position mandibulaire du patient #2
  3. Première consultation #3

VIDEO

  1. Notez-vous les amplitudes ou perturbations des mouvements mandibulaire lors de la première consultation ?
  2. Si votre examen trouve un désordre articulaire, pensez-vous qu’il faille l’évoquer aussitot avec le patient ?

Comments

dyschromie

Bonjour Docteur Unger,
Le diagramme de Farrar tel que vous l’expliquez est très facile à mettre en oeuvre et d’intreprétation aisée.
Lors d’une première consultation, je ne note les amplitudes des mouvements mandibulaires que lorsque je les trouve « anormales » (en général anormalement faibles).
En cas de désordre articulaire, même sans plainte de la part du patient, je lui en parle.
Il me semble que c’est de notre devoir de révéler aux patients les résultats de leur examen : de même que je les informe de la présence d’une gingivite, d’une carie ou d’une lésion apicale, je les informe en cas de trouble de l’articulation.
Bon week-end

François UNGER

Merci de votre opinion
Pour ma part, dans le cadre d’une consultation initiale d’un patient lambda, qui ne consulte pas pour un désordre de l’appareil manducateur, je préfère ne rien evoquer, ne pas faire part de mes observations articulaires ou musculaires. La suite de la fréquentation de ce patient nous dira s’il faut ou non évoquer nos premieres observations. A contratio, si nous faisons état trop tôt d’observations cliniques ou d’hypotheses diagnostiques nous pouvons induire chez des patients inquiets ou fragiles une sorte de focalisation sur l’atm ou l’occlusion dont il sera difficile ensuite de discuter calmement. Je ne suis donc pas favorable a l’idée d’évoquer un DAM avec un patient vu une premiere fois comme je le ferai pour une carie ou une gingivite.

Thierry COLLIER

Bonsoir,
j’interviens avec un beau retard!
La recommandation de François me paraît en effet très sage, et me remet en mémoire, dans le domaine de la psychothérapie, ce que conseillait Adolf Meyer, considéré – bien que Suisse d’origine- comme le « doyen de la psychiatrie américaine » : ne pas gratter là où ça ne démange pas…
TC

mdom

Merci Dr François Unger pour nous rappeler les éléments pratiques et objectifs essentiels pour faire un diagnostic d’un désordre de l’appareil manducateur (DAM).

Avant ce post, je regardais les mouvements de la mandibule sans les mesurer. Sans réglet, on est dans le flou, on manque d’objectivité pour apprécier l’amplitude et les déviations des déplacements mandibulaires. De plus on n’a pas de références notées dans le dossier pour le suivi du patient.

Puisque le thème de ces posts est la première consultation, cela nous intéresserait que vous nous présentiez également s’il vous plaît, les éléments importants pour diagnostiquer un DAM, à demander lors de l’interrogatoire et dans le questionnaire médical lors de la 1ère consultation d’omnipratique pour n’importe quel patient. Mais aussi les questions complémentaires à poser au patient dans le cas où il consulte en raison d’un DAM.

Merci beaucoup pour nous faire part de votre expérience et de votre savoir-faire, et aussi pour ces posts concrets sur la 1ère consultation, qui nous aident beaucoup, nous omnipraticiens peu expérimentés et qui galèrent dans la prise en charge des patients souffrant de DAM.

Remarque hors sujet de ce post. La visualisation du décalage ORC-OIM, pour beaucoup patients, reste très difficile ou impossible pour moi, et surtout de reproduire l’ORC plusieurs fois, notamment pour régler une orthèse. Tout un art… Cela passe par une très bonne relation avec le patient et une ambiance détendue du cabinet dentaire comme vous nous l’avez expliqué dans un post.

François UNGER

Merci de vos remarques et observations constructives. Jai effectivement prévu dès la rentrée de septembre un post pour répondre à vos demandes. Et en vous lisant je pense qu’il serat plus judicieux d’en produire 2 pour bien clarifier les choses.
Bonnes vacances

Leave a comment