Navigate / search

Palper l’occlusion #2

  1. Palper l’occlusion #1
  2. Palper l’occlusion #2
  3. Palper l’occlusion #3 : palper dans le calme et en confiance
  4. Palper l’occlusion #4 : premières observations
  5. Palper l’occlusion #5 : sentir comment l’occlusion perturbe le jeu musculaire
  6. Palper l’occlusion #6 : Sentir comment l’occlusion perturbe le jeu articulaire
  7. Palper l’occlusion #7 : des dents aux muscles, même sans l’ORC
  8. Palper l’occlusion #8 : le frémitus

Nous vous avions proposé dans le post #1 de mettre en commun un certain nombre d’éléments obtenus par palpation et donnant des informations sur l’occlusion (contacts dento-dentaires). Merci à ceux qui ont adressé leurs commentaires.

post fu

Est-il possible de percevoir directement ce qui se passe au niveau occlusal en posant les mains sur le visage ou sur les dents ? Est-il possible d’accéder à l’occlusion par la palpation ? Autrement dit, si j’ai les mains sur la mandibule est-ce-que je peux percevoir les contacts occlusaux, leur présence ou leur absence, leur localisation, leur intensité, leur chronologie ou leur simultanéité ?

Pour ma part je distingue 4 manières complémentaires de palper l’occlusion, apportant des informations occlusales différentes :

  1. Appréciation des contacts occlusaux lors de l’élévation mandibulaire sans guidage par les muscles masticateurs.
  2. Appréciation des contacts occlusaux en palpant la contraction des muscles élévateurs à partir du premier contact occlusal jusqu’à l’OIM.
  3. Appréciation des contacts occlusaux en palpant les ATMs lors de la contraction des élévateurs partir du premier contact occlusal.
  4. Appréciation des contacts occlusaux par palpation directe des dents en OIM ou en ORC approchée

Avant de décrire ces techniques il faut rappeler que si on palpe les dents en OIM (ou si on met un papier à articuler en OIM) on ne pourra rien observer d’autre que l’OIM. Ce qui ne dit rien sur son rôle possible dans l’émergence de DAMs, ou sur des difficultés d’équilibration.

D’où l’importance de palper l’occlusion entre l’ORC approchée et l’OIM.

  • Pratiquez-vous ces examens, et quelles informations spécifiques en retirez-vous ?
  • Utilisez-vous d’autres techniques manuelles d’évaluation de l’occlusion et si oui lesquelles ?

Leave a comment