Navigate / search

Quand la Prothèse fait Garde-Manger ?

En prothèse implantaire, il arrive que les contacts proximaux avec les dents adjacentes puissent parfois s’ouvrir au fil du temps, provocant des tassements alimentaires relativement gênant pour le patient.


Après quelques recherches bibliographiques sur le sujet, la littérature montre en effet que :

  • En moyenne, 34 à 43 % des contacts interproximaux seront perdus entre une prothèse implanto-portée et une dent naturelle adjacente. Plus la période d’observation augmente (10 ans) et plus ce pourcentage est élevé (43 %).
  • 52 % des contacts sont perdus en mésial ; contre 16 % en distal.
  • La perte des contacts proximaux a lieu préférentiellement à la mandibule (49,2 %) comparés au maxillaire (31,8 %).

cure-dents
cure-dents
Les raisons de ces constations sont encore sujettes à débat : dérive mésiale des dents, usure des points de contact sous l’effet des forces de mastication et qui se transforment progressivement en surfaces de contact, mouvements dentaires incontrôlés, instabilité occlusale…

Comment gérer ce type de situation lorsqu’elle survient et que le patient exige une solution ? Pour beaucoup de praticiens (dont je fais partie), l’idéal est d’opter au départ pour une conception prothétique vissée, démontable facilement. Lorsque le contact est trop ouvert et que le patient est gêné, la prothèse implantaire peut être retirée, retournée au laboratoire de prothèse pour la fermeture du contact et remise rapidement en place.

Mais voilà ce qu’il est important de retenir de ce problème : lorsque nous devons réaliser une prothèse implantaire, le patient doit être informé et prévenu que ce type d’inconvénient existe et que les dents naturelles peuvent se déplacer autour de l‘implant et ainsi créer un espace où les aliments se coincent.

  1. Avez-vous déjà remarqué ce phénomène ?
  2. Si oui, comment l’expliquez-vous et comment le gérez-vous ?

  1. Byun S-J, Heo S-M, Ahn S-G, Chang M. Analysis of proximal contact loss between implant-supported fixed dental prostheses and adjacent teeth in relation to influential factors and effects. A cross-sectional study. Clin. Oral Impl. Res. 00, 2014; 1–6.,3,
  2. Koori, Hidehiro; Morimoto, Keizo; Tsukiyama, Yoshihiro; Koyano, Kiyoshi. Statistical Analysis of the Diachronic Loss of Interproximal Contact Between Fixed Implant Prostheses and Adjacent Teeth. International Journal of Prosthodontics . 2010, Vol. 23 Issue 6, p535-540.

Comments

271192ndg

Merci pour ce post, je peux remarquer qu’il il n’y a pas qu’à moi que cela est arrivé . Et je n’en comprenais pas la cause.
J’ai démonté la prothèse transvissée et renvoyé au laboratoire…
Véronique

rene

Enfin !
Je ne comprenais pas pourquoi ca m’arrivait qq fois
Merci de l’explication

Gestion par reprise du point de contact :soit rajout de céramique , soit compo sur la dent controlatérale

Merci pour vos témoignages. La solution de rene d’un composite sur la dent adjacente est intéressante (lorsqu’elle est possible)
Notez que la cause du problème n’est pas encore bien définie. Sans la compréhension de la cause, nous ne pourrons pas espérer prévenir ce type de problème.
Quelqu’un a t-il un avis?

Leave a comment