Naviguer / Chercher

Prothèses de secours #2

Il y a quelques mois, sur le blog d’implantologie prothétique, nous avions soumis à nos lecteurs le cas clinique d’un patient, édenté complet bimaxillaire et appareillé de PACSI qu’il ressentait comme « fragiles ».

Voir la présentation du cas clinique.

Les différentes options thérapeutiques ainsi que le plan de traitement pour ce patient avaient été discutées dans la rubrique des commentaires.
L’idée générale du traitement, telle qu’elle a été discuté avec l’internaute jpg2, était de remplacer la totalité des attachements/barres en présence par des attachements Locator®, choisis pour :

  • leur faible encombrement,
  • leur versatilité,
  • leur facilité d’utilisation
  • leur facilité de ré-intervention.

Puis, de ré-adapter les anciennes prothèses du patient sur ces nouveaux attachements afin qu’elles puissent jouer le rôle de prothèses de secours, et enfin, de réaliser de nouvelles prothèses d’usage améliorées sur les plans de la résistance mécanique, de l’occlusion prothétique et de l’esthétique.

Nous présentons ici la réalisation clinique qui en a découlé.

Explications, plan de traitement, devis et consentement éclairé

Comme dans toutes les situations de ré-intervention sur des implants anciennement posés, il est primordial de retrouver les références exactes des implants posés de manière à connaître les possibilités d’acastillage prothétique du système implantaire en question.
Tous les implants en présence étaient de la marque SERF, aujourd’hui intégrée à la société Global D.

Avant la moindre modification de la situation prothétique, le patient est informé de manière exhaustive sur :

  • les étapes du plan de traitement
  • les coûts du traitement
  • les avantages et les inconvénients du traitement
  • les risques
  • le besoin de maintenance régulière de ses futures prothèses

Remplacement des attachements et adaptation de l’ancienne prothèse mandibulaire

Une première séance de traitement est planifiée avec pour objectif :

  • de démonter les anciens attachement,
  • vérifier l’ostéo-intégration des implants,
  • de mettre en place les nouveaux piliers Locator®
  • et de connecter les boitiers femelles des attachements aux intrados des prothèses.

Une fois les piliers Locator® mis en place et correctement torqués, la prothèse mandibulaire est évidée en regard. Le patient est sollicité pour nous dire, au fur et à mesure, si il perçoit la bonne mise en place de la prothèse sans interférence avec les nouveaux piliers.

Les boitiers femelles attachements Locator® sont connectés aux piliers en bouche et vont être emportés par un rebasage à la résine auto-polymérisable.

Remplacement des attachements et adaptation de l’ancienne prothèse maxillaire

La même méthodologie est appliquée au maxillaire supérieur, un coté après l’autre, afin de bien vérifier le bon positionnement de la prothèse amovible tout au long de la procédure de rebasage.

Les élastiques de rétention sont mis en place dans les boitiers (moyenne à la mandibule et faible au maxillaire). Puis la résine de rebasage est polie et les mouvements d’insertion/désinsertion sont vérifiés et expliqués au patient.

  • Quelle résine de rebasage utilisez-vous pour ce type de procédure ?
  • Préférez-vous solidariser les boitiers de manière globale ou de manière sectorielle ?

Laisser un commentaire