Navigate / search

L’empreinte implantaire mixte (silicone-plâtre)

Dans le traitement des édentés partiels, la pose d’implants permet d’augmenter la qualité de vie des patients. Dans les édentements de grande étendue, le recours à de la prothèse transvissée peut être une option. La pose et dépose est facile. Lors de la confection de l’infrastructure prothétique, l’empreinte doit être la plus précise possible pour permettre une passivité de la reconstruction implanto-portée.
Différentes techniques d’empreinte sont possibles. Parmi les techniques existantes, l’empreinte au plâtre est possible mais pose un problème lors de la présence de dents qui présentent des zones de contre-dépouille. Il faut concilier une empreinte qui ne se déforme ou ne se fracture pas lors de la désinsertion mais également une rigidité qui garantit la stabilité dimensionnelle. Une alternative est donc la réalisation d’une empreinte mixte en silicone-plâtre. Elle suppose cependant la validation de l’empreinte avec une clé en plâtre conventionnelle avant la réalisation de l’armature définitive.
Nous détaillons donc la technique : Un porte-empreinte individuel est réalisé en résine. Il est fenestré au niveau des implants pour réaliser une empreinte au plâtre à ciel ouvert. Il est fermé et perforé au niveau des dents pour l’empreinte aux silicones. Les implants sont munis des piliers prothétiques (piliers transvissés) ainsi que de leurs transferts d’empreinte. La première empreinte (de positionnement) est réalisée avec un silicone au niveau des dents (si possible avec un lourd puis un light). Cette empreinte permet d’isoler les dents des transferts d’empreinte. Du plâtre est placé ensuite directement en bouche dans le porte-empreinte ajouré. Le porte-empreinte est stable, maintenu en place par le silicone autour des dents. Cette empreinte permet donc un positionnement précis des transferts d’empreinte grâce au plâtre.

Pensez vous que cette empreinte présente un intérêt ? Vaut il mieux solidariser les implants entre-eux avec de la résine et faire une empreinte classiquement au silicone ou polyéthers ?

Comments

caith

D’abord rendons à César … cette technique à été proposé par Nicolas Eid MCU Paris Descartes dans la prestigieuse revue américaine Journal prosthetic dentistry http://www.thejpd.org/article/S0022-3913%2804%2900613-4/fulltext .Le respect du protocole est important et une courbe d ‘apprentissage est inévitable.Mais cette technique élégante est très performante en particulier lorsque le nombre d ‘implants est élevé ou lorsque la distance inter implant est grande .Dans ces cas la contraction de la résine oblige à sectionner et la mise en place de tuteurs (fils ou tige) de la résine peut être chronophage.

grome

Dans le cas d’implants ankylos, comme dans la situation clinique presenté, j’ai sur cinq cas de prothèse totales doublé mes empreintes.
– 1 Technique transferts seuls avec de l’impregum dans un PEI et…
– 2 Technique solidarisation au plâtre avec rebasage imprégum ou….
– 3 Solidarisation des transferts à la résine et imprégum
Deux modèles de travail furent réalisés pour chaque cas avec les clé de validation en plâtre pour contrôle.
Dans les cinqs cas c’est le modèle issu de la technique n° 1 qui a servi à la réalisation à la prothèse d’usage.
D’ou ma question, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

philippeg

bonjour ,
pour une arcade edentée , pas de soucis avec le plâtre , par contre quand nous avons des dents restantes , technique un peu plus complexe.il existe une variante présentée lors d’une formation ( impossible de me souvenir du conférencier) qui consiste a prendre l’empreinte en un seul temps platre/silicone.
pour ma part je fais un coffrage pour le plâtre puis empreinte silicone dans un second temps .
bonne journée

growler

pour répondre à la question sous les vignettes photos, j’utilise de plus en plus cette technique, surtout lorsque les implants sont relativement distants entre-eux. Pour ma part j’obtiens en effet systématiquement une excellente passivité avec les empreintes au plâtre et y recourir le plus souvent me fais finalement gagner du temps.

Leave a comment