Navigate / search

Importance du nettoyage des pièces prothétiques implantaires lors de leur utilisation en clinique*

Matériel et méthode

Le but de cette étude est de comparer trois méthodes de désinfection des pièces prothétiques (pilier implantaire) après réception avant leur utilisation clinique. 30 piliers implantaires en titane de grade 5 avec une conique interne sont utilisés. Les piliers sont usinés de manière classique. 3 groupes sont réalisés :

  • groupe 1 : nettoyage à la vapeur pendant 5s à 4MPa (groupe contrôle)
  • groupe 2 : nettoyage aux ultrasons : 3 bains successifs sont utilisés pendant 10 min à 60°C : le premier bain est antiseptique, le second bain est à base d’acétone et le dernier à bas d’alcool éthylique pur. Après chaque bain les piliers sont immergés dans une solution d’eau déminéralisée pendant 5 min à 60°C. Le temps complet de nettoyage est de 45 min.
  • groupe 3 : nettoyage par un traitement au plasma.

Les piliers sont examinés au microscope électronique à balayage (analyse morphologique). Une évaluation de la pollution de la surface est faite à l’aide d’une analyse du spectre d’un rayonnement de rayons X (analyse dispersive en énergie). Des analyses microbiologiques sont également réalisées dans des milieux de culture.
Les analyses statistiques sont réalisées à partir d’une test ANOVA.

Résultats

  • Groupe 1 (groupe contrôle) : L’analyse au microscope montre la présence de microparticules noires à la surface du pilier. Ces particules sont constituées de lubrifiant mélangé à des particules de titane, de carbone et d’oxygène. L’analyse microbiologique révèle la contamination bactérienne (dominance de bactéries Staphylocoque et Streptocoque).
  • Groupe 2 (groupe avec les ultrasons) : Aucune pollution de surface n’est descellée sur les piliers implantaires. Aucune contamination bactérienne n’est également retrouvée.
  • Groupe 3 (nettoyage au plasma) : les résultats sont identiques au groupe 2 : pas de contamination de surface ni bactérienne.

Discussion

Cette analyse a pour but de déterminer la contamination des piliers implantaires lors de leur fabrication. Cette étude confirme la contamination de la surface (présence de lubrifiant, de particules oxydées) mais également de la contamination bactérienne lors d’un nettoyage classique à la vapeur. Cette pollution pourrait être responsable d’une réaction inflammatoire en clinique des tissus péri-implantaires. Le nettoyage par des ultrasons ou par plasma est identique. Dans le nettoyage aux US l’effet de la température semble important car l’élévation de la température augmente l’effet de la cavitation. Rappelons néanmoins qu’une désinfection à l’aide d’ultrasons n’est pas une stérilisation…

A la lecture de ce post, pensez-vous que votre désinfection des pièces prothétiques soit suffisante ? Pensez-vous pouvoir l’améliorer ?

Comments

jerome

Quelle est véritablement l’influence du groupe 1 à la pose de la pièce dans ce milieu septique et doté d’une immunité ?

Quel est le protocole 3 ?

Démarche très intéressante. Je suis curieux de lire pareille étude sur les piliers de cicatrisation que beaucoup réutilisent (nous l’avons tous fait…).

thierryk

Bonjour
Un sujet trop souvent oublié dans les conférences et peu relaté dans la
literature…
Les piliers de cicatrisation réutilisés devraient être stérilisés sous sachet et les pièces prothétiques aussi avant leur mise en place en bouche…
Merci pour cette intéressante étude…
Thierryk

Laurent THERY

Bonjour la désinfection des pièces prothétiques est tjs un pb surtout si elles sont réutilisées (coiffe de cicatrisation). Cela a-t-il une incidence clinique ? Je ne connais pas d’études animales qui mettent des coiffes contaminées sur des implants… le principe de précaution me semble prévaloir. La réception des pièces prothétiques et leur traitement nécessite à mon avis un traitement spécifique. Je partage l’avis de thierryk, normalement toutes les pièces devraient être sous sachet et stériles…L’élévation de la température peut être une solution lors d’utilisation d’ultrasons même si des rapports de l’ADF semblent indiqués que les US ont une très faible activité de nettoyage…ils ne peuvent être utilisés que comme complément du nettoyage.je vous mets deux extraits du cahier de l’ADF de 2012.

Leave a comment