Naviguer / Chercher

Les complications implantaires : la fracture d’implant

La fracture d’un implant dentaire est une complication relativement rare, car si on se réfère aux études de la littérature, elle intervient dans moins d’1% des cas de complications implantaires.

Nous présenterons donc cette patiente, sans antécédent particulier, âgée de 46 ans, qui présente le jour de la complication, une prothèse implanto-portée sur la 15 qui est mobile (voir radiographie panoramique 1)

Photo 1 : la radiographie panoramique
Photo 1 : la radiographie panoramique

Cette patiente a eu de nombreux traitements implantaires.

La couronne sur implant utilise un implant XiVE depuis plusieurs années.

Le premier diagnostic qui est fait, est bien évidemment le dévissage du pilier par un dévissage de la vis de celui-ci.

Malheureusement, le perçage de la coiffe prothétique pour donner un accès à la vis du pilier révèle, non pas le dévissage de celui-ci, mais la fracture du col de l’implant.

La photo n°2 montre clairement le col de l’implant qui est fracturé et qui est emmené lors de la dépose de la couronne. L’implant n’est donc plus conservable. La dépose de celui-ci devient nécessaire (photo 3). La radiographie montre l’implant fracturé dans l’os (photo 4).

Il existe plusieurs instruments de dépose lorsque l’on veut retirer un implant.

  • Le premier instrument est un instrument qu’on appelle un tourne-à-gauche, que l’on utilise surtout pour le démontage des piliers implantaires lorsqu’ils sont fracturés dans celui-ci, (voir post-précédent). C’est rarement un instrument suffisant pour casser l’ostéo-intégration d’un implant qui est correctement ostéo-intégré.
  • La deuxième solution, est d’utiliser un trépan, et c’est la raison pour laquelle il est très important d’avoir la référence de l’implant pour que le fabricant puisse fournir un trépan qui soit légèrement supérieur au diamètre de celui-ci. C’est l’instrument que nous avons utilisé lors de la dépose de l’implant, en ayant comme précaution de tourner à vitesse lente, car l’utilisation d’un trépan provoque un échauffement osseux qui peut être important.

Dans ce cas précis, nous avons réalisé un forage péri-implantaire avec un trépan de 3.8mm, puis nous avons mobilisé l’implant avec un élévateur à racine classique.

La quantité osseuse étant relativement abondante et pour éviter à la patiente un délai de cicatrisation trop long, il a été possible d’utiliser dans la même séance un autre implant.

L’implant ANKYLOS présente des caractéristiques de solidité relativement importantes. C’est donc un implant de 4.5 qui a été utilisé et de diamètre 11 (photo 5)

Photo 5 : Pose d’un autre implant plus gros
Photo 5 : Pose d’un autre implant plus gros

Conclusion

La dépose d’un implant est une complication relativement rare.

Il est important d’avoir la référence de celui-ci pour avoir les instruments de dépose, (tréphine légèrement surdimensionnée par rapport au diamètre de l’implant initial).

  • La fracture d’implant vous est-elle déjà arrivée ?
  • Quel type d’instrument avez-vous utilisé pour ce genre de traitement ?
  • Quelle expérience avez-vous de cette complication ?

Laisser un commentaire