Navigate / search

Les clés de positionnement

Lorsque l’on réalise de la prothèse scellée sur un pilier transvissé, très fréquemment il est nécessaire d’utiliser une clé de positionnement. Cette clé a pour but de positionnement dans les 3 plans de l’espace le pilier prothétique de manière identique à sa position au laboratoire de prothèse. Cette clé de positionnement est réalisée au laboratoire. Il existe plusieurs possibilités de confection. Parmi les choix possibles, on peut utiliser de la résine calcinable ou non.

Il existe désormais des résines adpatées spécifiquement à l’implantologie. Quoiqu’il en soit, ceci suppose que la clé soit relativement épaisse pour ne pas la déformer lors de son positionnement. Dans certains secteurs de la bouche, il est en effet possible de déformer la clé. Par ailleurs, il faut la conserver dans un milieu liquide pour éviter qu’elle se dessèche. Sinon lors de sa prochaine utilisation, elle risque de casser. Une solution est donc de la positionner dans un bain de bouche dilué pour limiter la prolifération bactérienne.

Stockage du pilier dans une solution de bain de bouche
Stockage du pilier dans une solution de bain de bouche

Une autre solution est de réaliser des clés en métal sur les piliers titane. Michel Moinard propose d’utiliser un métal basse fusion. Cette clé est techniquement plus difficile à réaliser mais elle offre une rigidité accrue. Lors de son positionnement en bouche, il faut prévenir le patient du risque de douleur.

Dans la majorité des cas, les clés prennent appui sur les faces occlusales des dents adjacentes aux implants. Cependant parfois les prothésistes, lorsque plusieurs implants sont utilisés, confectionnent une clé unique pour positionner l’ensemble des piliers. Cette solution n’est possible que lorsque les implants sont parallèles entre eux. Sinon plusieurs clés sont nécessaires.

Quelles expériences avez-vous à ce sujet ?

Comments

thierryk

Bonsoir
Je n’utilise pas de clés de positionnement en résine pour toutes les raisons évoquées. Depuis toujours mon prothésiste réalise des clés en métal (beaucoup plus précises et fiables) et qui ne descendent pas en sous gingival donc aucune douleur pour le patient ; la clé prend appui sur les dents adjacentes si le ou les piliers sont encastrés et sur au moins deux voir trois dents quand l’édentement traité est postérieur.
Par ailleurs ce n’est pas le parallélisme des implants qui importe à ce stade mais celui des piliers prothétiques : piliers angulés ou retaillés et donc parallélisés pour des couronnes scellées.
Cordialement
Thierryk

fgf56

les clés de positionnement sont essentielles à mes yeux mais avec une procédure et une reproductibilité de celle-ci. Elles doivent être réalisés sur le piliers avec la fausse gencive en place ( pour ne pas exercer une pression douloureuse sur la gencive ) elles doivent être rigides.Elles ne doivent pas frotter sur les points de contact !! La qualité des modèles en plâtre est essentiel ( faire des fenêtres de contrôle de positionement sur les dents adjaçantes). Pensez à utiliser le même tournevis entre le laboratoire et le cabinet dentaire (source d’erreur) . en cas de piliers multiples si les axes d’insertions ne sont pas compatibles alors plusieurs clés sont utilisées avec un ordre précis d’utilisation bien décrit sur la fiche de liaison entre le labo et le cabinet. Pensez que ce sont nos assistantes qui les manipulent en premier lors des étapes de décontamination et que ces clés doivent avoir les mêmes marques d’identification que les piliers et les modèles. Ca parait simple et anodin mais de bonnes clés de positionnement ce sont des piliers correctement positionnés, c’est un confort pour les patients et le praticien, c’est un vissage correct … bref une vrai gain de temps et de précision.

Leave a comment