Naviguer / Chercher

Comment choisissez-vous votre système implantaire ? #1

Dans une étude parue en 2013, Cardoso & coll. ont réalisé, aux USA, une enquête auprès de 1739 praticiens spécialistes en prothèses dentaire et maxillo-faciale afin de connaître leurs préférences en terme de système implanto-prothétique.

L’enquête portait :

  • sur le(s) système(s) sur le(s)quel(s) ils avaient été formé
  • sur les options restauratrices qu’ils préféraient : protocole de mise en charge préféré en fonction de la situation clinique et type de pilier préféré en fonction de la zone buccale à restaurer.

La majorité des participants (79%) ont été formés sur le système Nobel Biocare et cette marque d’implant s’avère être la plus utilisée par les praticiens dans leur exercice, indépendamment de la région de la cavité buccale sur laquelle ils doivent travailler.

Tableau 1 : Marques d’implants utilisés pendant la formation initiale
Tableau 1 : Marques d’implants utilisés pendant la formation initiale

Le protocole conventionnel de mise en charge est le plus souvent utilisé : de 95% pour les patients fragiles médicalement à 55% dans les zones très esthétiques.

Tableau 2 : Protocoles de mise en charge en fonction de la zone buccale
Tableau 2 : Protocoles de mise en charge en fonction de la zone buccale

Le choix du pilier prothétique dépend plus volontiers de la zone à traiter : la zone esthétique est préférentiellement restaurée grâce à des piliers individualisés en zircone tandis que les zones postérieures sont plus volontiers restaurées au moyen de piliers pré-fabriqués en titane.
La majorité des participants à l’enquête (86%) affirment utiliser les attachements Locator® pour stabiliser les prothèses amovibles.

Tableau 3 : Type de pilier prothétique préféré en fonction de la zone à traiter
Tableau 3 : Type de pilier prothétique préféré en fonction de la zone à traiter

Selon les données fournies par l’enquête, les critères de choix du système implantaire semblent reposer sur :

  • la connaissance du système (formation initiale)
  • les caractéristiques du système
  • les données bibliographiques concernant le système

Le coût et la qualité du service commercial semblent également être mis dans la balance.

Les caractéristiques les plus importantes aux yeux des praticiens sont :

  • le design de la connexion interne
  • la facilité de trouver des pièces de rechange

A l’inverse, le design des spires de l’implant et la variété des piliers disponibles sont jugés comme étant les critères les moins importants.

Enfin, les participants ont déclarés que malgré l’utilisation d’un logiciel de planification thérapeutique, ils n’utilisaient que rarement/jamais l’option des guides chirurgicaux.

  • Ces résultats vous semblent-ils cohérents ?
  • Pensez-vous qu’ils puissent être extrapolés à la pratique européenne de l’implantologie ?

Commentaires

naval

-1- En toute entreprise, il faut faire partie des premiers.
-2- Dans le choix du système implantaire, Il faudrait tout essayer. Ce devrait être le rôle des facultés dentaires.
-3-Les logiciels de planification n’a pas encore produit ses effets;
Bien à vous

Guillaume GARDON-MOLLARD

Bonjour,
et merci pour la concision de votre commentaire.
Cependant, j’ai envie de vous demander de préciser votre pensée :
1- Qu’entendez-vous par là?
2- Doit-on vraiment – si tant est que cela soit possible – essayer TOUS les systèmes implantaires pour faire son choix? Ou bien y’a t-il des critères de choix à étudier pour chaque système?
3- De quels effets parlez-vous là?

Merci pour vos éventuelles développements….

naval

-1- Nobel est la première marque d’implants utilisés, ce qui montre qu’en affaire, il faut être le premier.
-2- Il est important avant de se lancer en implantologie de pouvoir comparer.
-3- L’imagerie radiologique facilite l’implantation et l’utilisation des guides chirurgicaux comme elle ne l’a jamais fait auparavant.
Bien à vous

Laisser un commentaire