Naviguer / Chercher

Implantologie du futur #5

Nous présentons ici la fin de ce traitement prothétique dont la présentation clinique et la conception du plan de traitement ont été exposés dans les posts précédents.

Réalisation prothétique

Une empreinte anatomo-fonctionnelle de l’arcade maxillaire est réalisée.
Aucune empreinte mandibulaire supplémentaire n’a été nécessaire.

Au stade l’essayage des dents prothétiques maxillaires et mandibulaires, nous effectuons un ré-enregistrement du R.I.M au moyen d’une butée rétro-incisive en résine composite.
Cette étape permet un remontage des dents en s’assurant d’une position mandibulaire physiologique et reproductible, à référence articulaire.

Des piliers coniques intermédiaires ont été placés sur les implants les plus récemment placés. Ce type de pilier prothétique n’était plus disponible pour les premiers implants placés.
Avant l’assemblage prothétique, l’implant en site 43 est fraisé, sous anesthésie locale, jusqu’à sa plateforme prothétique. La prolifération muqueuse consécutive permettra le ré-enfouissement de cet implant non indispensable à la restauration prothétique.

La prothèse est vissée aux six implants restants. L’amélioration esthétique et fonctionnelle est confirmée par la patiente dès les premiers jours de fonctionnement.

  • Peut-on penser que cette conception prothétique soit définitive ?
  • Que peut-on craindre pour le futur de cette restauration ?

Laisser un commentaire