Naviguer / Chercher

Remplacement d’une incisive centrale maxillaire : autour d’un cas clinique #4

Dans le post précédent, nous avons réalisé une chirurgie implantaire consistant à extraire la 21 puis à poser un implant, réaliser un comblement puis une greffe conjonctive pour refermer le site.
La cicatrisation suivant son cours, nous avons ensuite réalisé un second temps implantaire et une empreinte pour réaliser une coiffe implantaire provisoire unitaire scellée sur un pilier titane.
La coiffe provisoire implantaire montre une bonne intégration esthétique le jour de la pose (photo 1). Cependant la gencive n’est pas encore cicatrisée. On constate clairement une zone de compression sur la papille distale et un manque de papille entre la 11 et la 21.
Au bout de trois mois, nous réalisons une empreinte de la situation gingivale implantaire. La coiffe montre une meilleure intégration tissulaire (photo 2) (disparition de la zone de compression, à comparer avec la photo 1).

La coiffe provisoire est descellée. Le profil gingival est festonné par la coiffe provisoire (photo 3). Le pilier est dévissé puis un transfert d’empreinte est vissé sur l’implant (photo 4). La connexion étant conique et sans indexation, il est facile de positionner le transfert d’empreinte. L’empreinte est réalisée de manière classique avec un porte-empreinte en plastique que nous avons découpé pour utiliser la technique du pick-up. L’empreinte est désinsérée puis désinfectée.

La couronne provisoire est alors repositionnée.

Quel type de prothèse définitive implantaire recommandez-vous ? (choix du pilier et du matériau cosmétique, pilier CFAO… en titane ou en céramique….)

Laisser un commentaire