Naviguer / Chercher

Reconstruction osseuse des défauts majeurs à l’aide des grilles titane (titanium mesh) #2

Grille_titane_012
Grille_titane_013

Dans le post précédent, une grille titane associée à du matériel allogénique particulaire à permis de reconstruire un défaut osseux majeur du secteur postérieur maxillaire (Voir imagerie du post précédent).
Cliniquement, la vue latérale objective le gain de volume obtenu.

Grille_titane_014

La vue clinique occlusale permet d’apprécier l’augmentation horizontale.

Grille_titane_015

Après 9 mois de cicatrisation, un lambeau permet le retrait de la grille et des pins de fixation. La grille apparait très adhérente à l’os reconstruit. Son décollement progressif permet d’apprécier la qualité et le volume d’os régénéré.

Grille_titane_016

Ces deux vues cliniques montrent bien le volume d’os reconstruit qui va permettre le positionnement des implants.

Grille_titane_017

Quatre implants sont placés (Biomet3I®) en conformité avec le projet prothétique. Des vis de cicatrisation étroite de 4 mm de hauteur sont mises en place pour servir de tuteurs verticaux à une deuxième augmentation verticale.

Grille_titane_018

Une membrane résorbable rigide, vient recouvrir de l’os allogénique particulaire. Le lambeau est libéré pour venir recouvrir l’ensemble.

Grille_titane_019

Après 6 mois de cicatrisation, on observe l’augmentation verticale des tissus.

Grille_titane_020

L’imagerie confirme l’intégration osseuse des quatre implants et le volume important d’os reconstruit.

Grille_titane_021

Après 6 mois de cicatrisation, un lambeau permet d’objectiver le gain osseux complémentaire qui participera au soutien des papilles inter-proximales.

  • Le volume osseux reconstruit peut-il être considéré comme stable dans le temps ?
  • Quels sont les avantages de la seconde intervention ?
  • Quelles sont les conséquences des augmentations verticales successives sur les tissus mous ?

Commentaires

riri

Merci Thierry pour ce beau post !
1/ Qui fabrique actuellement dès membrane titane ?
2/ Quelle membrane utilisés tu dans la 2eme augmentation ? (Membrane resorbable RIGIDE ?)
Hâte de voir ensuite la gestion des tissus mous qui me pose souvent problème apres ces grosses augmentations.
Bien cordialement.

hodina

Bonjour,
Merci pour ce post extrêmement intéressant et toujours très bien iconographié!
J’ai d’autres questions que celles posées: en fait je ne comprends pas tout
Vous avez posé 4 implants en juxtaosseux et vous utilisez des vis de cicatrisation hautes (4mm) pour vous servir de tuteur pour la deuxième augmentation verticale: ok bien que je n’avais jamais pensé à utiliser les vis de cicatrisation comme tuteurs)
Mais du coup, les implants juxtaosseux deviennent sous-osseux de 4 mm !?!?!?!?! Ce sur-enfouissement implique quoi? Comment gérez vous cela par la suite? Quelle pièce intermédiaire utilisez vous? Du coup l’os est il stable dans le temps ( on en revient à votre 1ère question…)
2eme question: le lambeau à 6 mois est bien en épaisseur partielle, non?
J’espère enfin que l’on aura le plaisir de voir la vidéo…
Merci encore

gtoub

BRAVO
comme riri j aimerai connaitre qui diffuse la membrane titane et
la 2eme membrane resorbable;
et surtout si j ai bien saisi , est ce la méthode pour éviter le sinus lift ?
On augmente l’os par la voie externe dans la zone sinus ?

hodina

Bonjour Dr. THierry DEGORCE.
Je vous souhaite une bonne rentrée.
Pourriez vous s’il vous plaît répondre à mes interrogations concernant ce cas clinique passionnant; je n’ai toujours pas compris la marche à suivre par la suite concernant l’enfouissement de ces implants…….
Les questions que vous avez posé dans ce post sont restées malheureusement sans reponse .
Merci encore

Laisser un commentaire