Naviguer / Chercher

Gestion d’un défaut tissulaire pour un implant incisif unitaire #3

La gestion du défaut tissulaire de Madame B. a été présenté dans deux posts précédents, le premier montrant l’extraction initiale et le second illustrant l’augmentation du volume osseux et gingival. Une prothèse provisoire directement transvissée dans l’implant a remplacé la prothèse amovible partielle transitoire et permis le développement d’un profil d’émergence esthétique avec une gencive épaisse et bien kératinisée. 12 semaines plus tard la prothèse permanente est installée. Il s’agit d’une couronne zircone directement transvissée dans l’implant.
Sa forme de contour et la qualité de la gencive permettent d’aboutir à une situation quasi « naturelle ». On note l’épaisseur gingivale en vestibulaire de l’implant qui devrait garantir une bonne stabilité dimensionnelle des tissus péri-implantaires dans le temps.

Question 1 : L’utilisation d’une couronne transvissée directe dans l’implant, est-elle préférable à la réalisation d’une couronne scellée sur un inlay-core transvissé ?

Question 2 : Un certain nombre de patients et de praticiens refusent de multiplier les étapes chirurgicales pré-prothétiques. Pensez vous, pour ce cas, que nous ayons pu réduire le nombre d’interventions et comment?

Question 3: Est-il préférable de limiter les interventions et la durée du traitement quitte à accepter un résultat gingival plus aléatoire?


Les prothèses ont été réalisées par Mr. Jacky Pennard, céramiste, Tours.

Commentaires

carton

Franchement c’est un cas magnifique. Quel est votre recul?
J’ai du mal à admettre la forme de votre prothèse. je comprends ce que vous dites pour le soutien gingival mais je me emande pourquoi la nature ne fait pas ses dents comme ça! Le surcontour ne crée-t-il pas de risque parodontal à terme?

Thierry DEGORCE

Merci pour les compliments. Pour répondre à la question de carton, les implants ne sont pas des dents et c’est bien le problème dans le secteur antérieur. Une dent présente un système d’attache avec des fibres supra-crestale qui maintiennent la structure parodontale. Autour d’un implant, il n’y pas d’attache au-dessus du col implantaire. Autour du pilier implantaire transgingival, les fibres gingivales sont parallèles et forme un manchon plus fragile et surtout moins stable qu’autour d’une dent. Il faut donc tenir compte de ce problème en inversant le biotype initial par un apport de tissu conjonctif qui va augmenter l’épaisseur et la kératinisation. Le profil concave des piliers provisoires et définitifs vient ensuite préserver l’épaisseur de la gencive.

dumaille

Il semble évident que le transvissé va te permettre d.eviter le risque de la fusée de ciment toujours présent en scellé surtout lors d’une mise en « vitrine » précoce comme tu l.as fait.

dumaille

la troisième question ne doit pas être répondu par le dentiste traitant.
Je pense qu.il faut remplir l.objectif souhaité par le patient.
Certains par exemple choisiront la solution implantaire plus pour sa fiabilité et n’ont que faire d.un léger décalage de l.alignement des collets.

Thierry DEGORCE

Je pense que tous les patients souhaitent que les collets des dents soit alignés et d’une façon plus général avoir un résultat esthétique. Il faut s’efforcer d’être toujours exigent avec soi-même et ne pas prendre pour excuse la faible motivation de certain patient. Après il faut effectivement trouver un compromis en fonction du plan de traitement qui peut être compliqué et long chez les patients qui n’en font pas la demande.

Laisser un commentaire