Naviguer / Chercher

A propos d’un cas complexe de reconstruction : remplacement de 21 et 22 #4

Différentes étapes de reconstructions, osseuse et ginvivale, associées à la mise en place de deux implants en sites 21 et 22, ont permis de corriger une insuffisance manifeste de volume initial. A ce stade les deux implants peuvent être désenfouis.

La vidéo illustre les différentes étapes de la chirurgie plastique réalisée pour aménager les tissus mous autour des vis de cicatrisation.

Dans un premier temps des pédicules conjonctifs sont réalisés au-dessus des implants et repliés en vestibulaire pour épaissir la muqueuse. De l’os est délicatement retiré au-dessus des vis de couverture des implants pour les déposer.

Une incision horizontale palatine permet de réaliser une enveloppe palatine et libérer toute la muqueuse proximale inter-implantaire. Un greffon conjonctif est glissé entre les implants et l’ensemble et suturé autour des vis de cicatrisation.

Après 2 mois de cicatrisation, l’empreinte va pouvoir être prise pour placer deux couronnes provisoires qui vont participer au développement des profils d’émergence. Notez l’épaisseur de la muqueuse en vestibulaire des deux implants.

Deux couronnes provisoires unitaires sont confectionnées.

Les prothèses sont mises en places. On peut alors objectiver la correction de la perte de volume initial.

  • Lors du désenfouissement des deux implants, l’apport d’un greffon conjonctif vous a t-il semblé justifié ?
  • Une chirurgie plastique intermédiaire supplémentaire aurait-elle pu améliorer encore le résultat ?
  • La mise en place de deux dents transitoires était-elle indispensable avant la réalisation des prothèses définitives ?

Commentaires

Laisser un commentaire