Naviguer / Chercher

Fermeture de l’alvéole #2 : Greffe conjonctive pédiculée

Dans ce post, nous allons illustrer une autre technique de fermeture alvéolaire. Une greffe conjonctive pédiculée est déplacée en rotation pour venir recouvrir et fermer l’alvéole.

L’incisive latérale gauche 22 présente une fracture longitudinale et doit être extraite.
L’alvéole est parfaitement curetée et irriguée avec de la bétadine.

Une incision horizontale palatine est étendue jusqu’à la face distale de l’incisive centrale (21). La muqueuse palatine en regard de l’alvéole est totalement décollée à l’aide d’un bistouri de Buck afin de ménager une enveloppe. Le greffon conjonctif est prélevé sans être incisé en mésial et déplacé en rotation. Il est glissé sous l’enveloppe palatine ménagée à cet effet.

A l’aide d’une curette fine, la muqueuse vestibulaire est légèrement décollée pour aménager une poche. L’alvéole est comblée avec matériau allogénique et le greffon est suturé par dessus à l’aide d’un point matelassier horizontal.

Le greffon est parfaitement fixé et immobilisé à l’aide de sutures fines 6.0. Sa partie la plus distale est glissé sous l’enveloppe vestibulaire. Sa vascularisation est assurée par le pédicule mésial ainsi que son recouvrement partiel par la muqueuse vestibulaire et palatine de l’alvéole.
Une dent transitoire sous forme d’un pontique ovoïde non compressif peut-être mise en place.

Les images suivantes illustrent la vascularisation progressive du greffon. A deux mois, l’alvéole est parfaitement fermé par une muqueuse attachée épaisse et kératinisée.

L’alvéole ayant été comblé et les tissus mous ayant ainsi été optimisés, il est possible de placer simplement l’implant après avoir réalisé un petit pédicule conjonctif roulé en vestibulaire. Après 3 mois de cicatrisation, une couronne zircone transvissée peut-être mise en place.

  • Quelle est votre expérience avec cette technique de lambeau pédiculé déplacé en rotation ?
  • Quelle en sont les avantages et les inconvénients ?
  • Le risque de nécrose du greffon vous semble-t-il plus important qu’avec le punch épithélio-conjonctif ?

Laisser un commentaire