Naviguer / Chercher

Cas complexe du secteur antérieur maxillaire #3

Dans le dernier post, nous avons optimisé la situation initiale en augmentant l’épaisseur de l’os et en recouvrant partiellement la racine de la racine de 13 exposée.

Une deuxième intervention chirurgicale est réalisée. Une gingivectomie en vestibulaire de la 22 va permettre de réaligner les collets. La 11 est extraite et un implant immédiat est placé.

En site 12, une greffe de tissu conjonctive est enfouie sous un lambeau pour augmenter l’épaisseur du site et optimiser la muqueuse kératinisée.

La vidéo illustre l’intervention chirurgicale.

Après 6 mois de cicatrisation, l’implant semble bien intégré et l’environnement muqueux satisfaisant.

Un bridge définitif en céramique zircone transvissé sur l’implant en site 11, avec la 12 en extension distale, peut être mis en place.
Au final, la situation clinique initiale complexe à été gérée par deux interventions chirurgicales.

  • Quel autre plan de traitement aurions-nous pu proposer à la patiente ?
  • Ce cas clinique étant assez ancien, quelle technique ou matériel plus « moderne » aurions-nous pu utiliser aujourd’hui ?

Laisser un commentaire