Naviguer / Chercher

Cas clinique : défaut parodontal et préjudice esthétique sur une incisive latérale #3

Mme L.010
Mme L.011

Cette patiente a été suivie et plus de 8 ans après l’intervention le résultat osseux et gingival s’est maintenu. Notez toutefois la perte du point de contact avec la 11.

Mme L.012
  1. Ce recul de 8 ans permet-il de conclure au succès de notre choix thérapeutique initial ?
  2. A quelle étiologie peut-on attribuer l’ouverture de l’espace proximal entre 12 et 11 ?

Commentaires

hodina

Ou tout simplement vestibuloversion? La 12 à du être déchargée en terme de contacts occlusaux. La 11 prend trop avec une perte osseuse. Peut être pas de contacts postérieurs? Et cela entraîne une vestibulation de la 11.
Il serait peut être intéressant de voir les contacts antagonistes?
Donc en gros problème paro + occluso

hodina

Ce qui s’est passé sur la 12 est en train de se reproduire sur la 11? Donc toujours essayer de comprendre analyser le cas initial: pourquoi la 12 était comme elle était?

simon

Pour moi c’est une migration mésiale physiologique, peut être un peu accélérée par un support osseux diminué…
Je prends pour moi l’expérience du Dr Hervé Buisson qui nous présentait son souci assez récurent de perte de point de point de contact mésial sur les couronnes implantaires posées de nombreuses années auparavant ; aussi bien au niveau incisif qu’au niveau molaire.

hodina

J’avoue être impatient de connaître la reponse:
Migration physiologique?
Problème paro qui continue?
Problème occluso associé?
Un peu des 3?
Je me pose quand même la question de savoir pourquoi la 12 était si touchée par le problème paro; bien plus touchée que les dents adjacentes….pourquoi pas la 11 ou la 13?
C’est pourquoi je chercherai à comprendre dans un contexte paro ce qui a amené tant de dégât sur cette dent. Je penche quand même pour un problème occluso associé.

Thierry DEGORCE

Chers amis, merci pour cette petite discussion. Deux interrogations semblent se poser?
– Pourquoi la 12 qui a été remplacée par l’implant 8 ans au préalable, présentée un contexte parodontale qui a justifié son extraction, alors que les dents collatérales 13 et 11 avaient une faible perte d’attache?
– Qu’elle explication donner au déplacement vestibulaire de la 11 avec ouverture du point de contact distale après 8 ans de fonction implantaire?
Le problème parodontal et son évolution sont responsables de la perte d’attache. Un contexte occlusal défavorable et un facteur aggravant secondaire qui explique sans doute pourquoi la 12 a présenté initialement plus de perte d’attache que les dents collatérales.
La migration vestibulaire de la 11 avec le temps est une des conséquence de la maladie parodontale. L’attache s’affaiblie avec le temps est sous l’action des contraintes occlusales, la dent se déplace progressivement. Je ne pense pas que cette migration soit physiologique. Les problèmes de déplacement des dents adjacentes aux implants liés à la croissance, s’observe plutôt chez les sujets jeunes. Il est vrai toutefois que l’ankylose des implants ostéointégrés pose un problème dans l’évolution de la dentition avec le temps, car les implants n’accompagnent pas les mouvements et les usures des dents avec le temps. Il faut donc suivre nos patient implantés et contrôler l’occlusion régulièrement.

Laisser un commentaire