Naviguer / Chercher

Remplacement de la 23 par un implant #2

Commentaires

toutou

Bonjour mon cher confrere
j’ ai une seule experience sur la meme pariente en 2011.
Femme de 55 ans, grosse fumeuse, excellente hygiene , humeur difficile enorme probleme niveau des cervicales , presente des difficultees a rester immobile..rehabilitation max totale a realiser
Impossible de prélever sauf exo buccal..morphotype crossant de lune ….pas ou peu d’ os spongieux.
ns avons place 2 greffons puros de 12 a 15 et 22 a 24.un greffon était libre et l autre empaquete avec une bioguide avec ouverture de l endoste , meulage en boite du site receveur..Sutures etanches etc
A la reouverture , perte en crestal importante sur le greffon libre mais pose des implants, secteur empaquette , j ‘ ai touve les vis seuls , fonte totale du greffon , pose d implants en 12 et 15 seulement.
Lors de la greffe il me restait un petit morceau que j’ ai pose sur un defaut a 3 parois au niveau de la 16 encastre au maillet + une vis de 1 mm de diametre de Stoma. et la ,resultat etonnant, reconstruction totale.HYPOTHESE, le greffon doit etre enterre pour avoir un maximun de vascularistion et le docteur KHOURRY a peut etre raison .de ns conseiller d eviter les menbranes résorbables sur les blocs.
MERCI ET BONNE JOURNEE
l

Thierry DEGORCE

Cher confrère, merci de nous faire part de votre expérience avec des blocs allogéniques Puros®.
Effectivement, l’utilisation des blocs est très sensible et on peut observer des résorption parfois importante. Votre patiente est grosse fumeuse ce qui augmente les risques. Je pense toutefois que la temporisation de l’édenté complet est délicate et qu’il est difficile de préserver les blocs de toutes contraintes fonctionnelles avec la prothèse amovible transitoire. Cela peut être une explication à la fonte du greffon qui aurait subi une pression lors de la cicatrisation.
Toutes les études publiées sur les blocs allogéniques préconisent le recouvrement des blocs par une membrane résorbable. Comme vous pouvez le voir dans le cas clinique présenté, une membrane a été utilisée et le résultat à 5 mois montre aucune fonte lors de la ré-entrée.

toutou

Non , je pose tjrs des bridges fixes.cette dame fume d’accord mais je n’ai rencontre aucun pb de cicatrisation ,phentotype épais , j’ajoute que certains fumeurs ne st pas des contres indication, son terrain était excellent , population bactérienne compatible.votre cas est favorable , bcp de spongieux ,ce qui n’était pas son cas malgré une osteostimulation précédant la greffe,la remarque de khoury n’est pas anodine.
J’utilise bcp de mbranr,d’ailleurs a une époque j’aurai pose une GORE renforcee titane…..tout dépend de la zone a greffer,j’ai tente parce que je n’avais pas d’autre choix c’est tout, sinon pour de petites zones l’os autologue est plus sur et il a des chances de rester
vivant, en fait il faudra revoir ces cas dans quelques années.
Mais ne pratiquant pas des prélèvements extra oraux, ces blocs sont tentants, mais il reste a comprendre et essayer de trouver des protocoles reproductibles;Bonne nuit

riri

JL Zadikian utilise des membranes résorbables recouvrant du biooss et soutenues par des vis en piquet de tente de part et d’autre du défaut osseux. Cela semble bien fonctionner également.
Dans quel cas doit on privilégier des blocs allogéniques plutôt qu’un materiau en poudre ?
Merci pour cette publi.

garou

La géométrie du défaut.. Il faut malgré la membrane et le piquet de tente que la poudre puisse être Soutenue…
Bloc allogénique bio-bank?
A t il été recouvert d’une membrane?
Quelle a été la sensation au moment du forage ? Pas eu de mobilisation du greffon ou de léger décollement au moment de la pose de l implant?
Le site receveur a t il reçu une préparation spéciale au moment de la greffe?
Désole pour toutes ses questions mais y en a une dernière, vous parlez de gain verticale ? A combien l estimez vous?
Et merci pour ce joli cas!

Thierry DEGORCE

Chers confrères, merci pour ces commentaires.
Les blocs allogéniques (ici Biobank®) peuvent être une alternative valable au prélèvement autogène. Ils permettent d’obtenir des volumes importants dans des situations où une grande quantité d’os est nécessaire.
Le remplacement de la canine maxillaire par un implant peut être une bonne indication car il est nécessaire de récréer la bosse canine pour obtenir un beau résultat.
Techniquement, il est nécessaire de bien préparer le greffon pour l’adapter au site receveur. Ce dernier peut également être modifiée pour faciliter l’adaptation du bloc. Ce dernier doit toujours être fixé par 2 ou 3 vis pour assurer sa parfaite stabilité et donc une bonne vascularisation. Les blocs allogéniques sont toujours recouverts par une membrane résorbable. Après 5 mois de cicatrisation, l’implant peut être placé. Il est toujours étonnant constater l’absence totale de résorption du bloc lors de la réentré. Au moment du forage on sent une bonne densité type II-III. Aucune mobilisation ou de léger décollement du greffon ne doit être observé.
En ce qui concerne le gain verticale, on peut observer une reconstruction osseuse de 1 à 1,5 mm si l’os allogénique est utilisé sous forme de bloc, mais plus si on l’utilise pour constituer un coffrage selon la technique de Khoury (technique à découvrir sur un prochain post)

Thierry DEGORCE

Pour répondre au commentaire de riri, il aurait été impossible de traiter la situation clinique présentée dans ce post par ROG avec une membrane résorbable. La mise en place de vis pour réaliser des piquets de tente et soutenir ainsi une membrane au volume recherché, n’est possible qu’avec une membrane non-résorbable type Gore-Tex® ou une grille titane, lorsque le défaut est important. Malheureusement les risques d’exposition sont importants avec ce type de membrane.
On pourrait passer beaucoup de temps à discuter des facteurs de décisions à prendre en compte pour décider de réaliser une ROG ou bien un bloc, lors d’une reconstruction osseuse. Il faut bien analyser le défaut osseux et se poser la question suivante : Est-ce qu’il est possible de placer l’implant dans une bonne position (guidée par la prothèse) et lui assurer une bonne stabilité primaire. Si oui, il peut être intéressant de privilégier la ROG et de reconstruire l’os en même temps que l’implant est placé. Si non, je préfère le plus souvent recourir à un bloc ou un coffrage.

Laisser un commentaire