Naviguer / Chercher

Commentaires

toutou

bonjour,merci de ns presenter de jolis cas
solution 1
clivade os en appui palatin,placement d’un implant conique 3.4 ou 4 mm
recup de ts les débris osseux possibles bone scraper trepans etc + prelevement trigone si necessaire + moulin +mb et clous frios scarification perioste et sutures 5 zero ….ds ce cas cone morse
solution 2
prelevement mentonnier
coffrage ou trepan si vol spongieux possible .connectique classiqe en tps 2
j ‘ai hate encore merci pour vos jolis travauxde regarder votre solution ..

naval

L’indication de l’implant, est elle la meilleur indication?
Avenir potentiel à long terme de la latérale?
Cordialement

Thierry DEGORCE

Chers confrères, merci pour vos commentaires.
Je pense que l’implant reste la meilleure solution à proposer à la patiente compte tenu de son âge et de l’intégrité de l’incisive centrale 21. L’incisive latérale est dépulpée et présente encore une bonne longueur radiculaire d’ancrage dans l’os. Il a été décidé de la conserver et de la couronner comme vous le verrez dans la présentation du cas terminé.
Des solutions proposées par toutou, il y a de bonnes idées. La première consisterait à réaliser une ostéotomie segmentaire horizontale et de placer l’implant en même temps dans l’espace ménagé en la corticale vestibulaire et palatine. C’est sans doute faisable mais difficile. La mise en place de l’implant dans une position précise est difficile avec cette technique. De plus on aboutira sans doute à une augmentation horizontale mais pas verticale. Hors le défaut osseux initial mériterait une petite augmentation verticale en mésiale.
La deuxième solution fait appel à un prélèvement autogène pour réaliser un coffrage. Pour cette technique un prélèvement rétro-molaire nous semble plus favorable qu’un prélèvement mentonnier. Il y a moins de suite post-opératoire et la corticale prélevée est épaisse et favorable à la réalisation de fine lamelle pour réaliser le coffrage comme décrit par F.Khoury. Cette technique du coffrage est intéressante car elle permet de à la fois verticale et horizontale.

pluton

les 3 grandes techniques d’aménagement osseux peuvent être envisagées:
-ostéotomie/expansion osseuse, mais comme justement dit, il est difficile d’avoir ensuite un positionnement précis de l’implant, ce qui peut être préjudiciable dans un secteur esthétique
-ROG pré implantaire ou simultanément à la pose de l’implant (plus difficilement prédictible comme résultat lorsque l’on a un défaut vertical)
-greffe osseuse avec un bloc autogène ou d’os de banque (type biobank par ex)

une alternative existe: originale puisqu’elle s’apparente à une ROG mais sécurise les résultats verticaux de par la rigidité des « membranes » utilisées: il s’agit de la boxtechnique avec les membranes de PDLLA (polymère d’acide lactique) totalement résorbables, tout comme les « clous » intégrés à l’os et soudés à la membrane à l’aide d’inserts ultrasonores précifiques
procédé commercialisé par KLS Martin (Sonicweld) qui n’a qu’un inconvénient: le prix des consommables et du matériel de pose. on est proche en prix d’une greffe par bloc d’os de banque humain
avantage certain par contre: on peut poser simultanément l’implant et aucunement besoin d’y retourner ensuite puisque tout est résorbable…

toutou

CHER T DEGORCE
VS NE POURREZ RECOUVRIR UNE RACINE DENUDEE,SANS OS ALVEOLAIRE ,AUCUNE VASCULARISATION
LE PRELEVEMENT MENTONNIER ,A CONDITION DE CONNAITRE ET DE PRATYIQUER EST SS DANGER AVEC PEU DE SUITES OP PARAPHRASANT LE CONFRERE NEO DE MARATHON MAN;
PAR CONTRE VS AUREZ BCP DE SPONGIEUX AVEC DES RESULTATS PREDICTIBLE;
LE COFFRAGE TYPE KHOURY ,OK A CONDITION DE POSSEDER LES MICROVIS STOMA ET ATTENTION A LA DUREE DE L’ INTERVENTION.
NS SOMMES EN FRANCE ,PAS D’ALCYON NI DE MARCAINE .
LE PLUS DIFFICILLE SERA DE RECOUVRIR LA ZONE ,HEUREUSEMENT NS AVONS GUY MAXIMINI QUI NS APPREND LES DIFFERENTS COMPROMIS POSSIBLES…….IL EST DIFFICILLES DE SAVOIR,OUVREZ ET FAITES NS PARTAGER VOTRE INTERVENTION ,VS AVEZ L4AIR D ETRE IUN BON SOLISTE.
J4AVOUE QUE JE NE CONNAIS POINT LA TECH DE M PLUTON, MAIS EN CAS DE JEUNES INDIVIDUS L4AUTOLOGUE EST PLUS HONNETE
SOLUTION 3
DBLE DISK VICTORY MAIS LA IL FAUT VRAIMENT CONNAITRE ,POURQUOI PAS? SI OLD OK
RAISONNEMENT OBLIQUE CAR LE VERTICAL C4EST PAS GAGNE’
A BIENTOT
B TOURRETE

Modérateur iDWeblogs

Cher toutou,

Merci de ne pas écrire en lettres majuscules vos commentaires, en effet, sur un blog, cela laisse à penser que vous parlez TRES FORT, ce qui n’est pas le plus propice à une discussion apaisée entre les différents intervenant.

Merci beaucoup pour votre compréhension

naval

Docteur Thierry DEGORGE Docteur Bernard TOURRETTE
Le remplacement de la 11 est un sacré problème. Quel est l’âge de la patiente? Je réfléchi sur les autres solutions envisageables. Comment nous les présenter? Je suis dans une délicate situation équivalente avec l’une de mes patientes.
Sportivement Jean-Jacques CHASSERAUD

henri

Bonjour,
Ça serait intéressant d’avoir une photo du sourire pour voir la position de la lèvre. Le sourire est il gingival?.
La perte verticale semble partiellement compensée par l’épaisseur de la gencive. S’il est possible de stabiliser l’implant apicalement, on pourrait envisager une ROG bio gide/bio os + conjonctif.
Sinon coffrage « khoury » + lambeau pédiculé palatin et pose de l’implant à 3 mois.

Laisser un commentaire