Naviguer / Chercher

Quiz 5 #3

Le patient est revu à une semaine : la fistule a disparu (Figures 1a et b). Après discussion, il est décidé de procéder à la mise en place d’une coiffe provisoire pendant 3 mois pour permettre une réévaluation clinique et radiographique.
La préparation coronaire périphérique permet d’objectiver le trajet de la fêlure coronaire et l’absence d’extension radiculaire, de même que l’absence de sondage associé (Figures 2a et b).
La couronne provisoire en résine cuite est assemblée avec un ciment au polycarboxylate de zinc.
Le patient est revu à 3 mois : la dent est asymptomatique, fonctionnelle et sans fistule ni sondage. La radiographie ne montre aucune amélioration visible (Figures 3a et b)…

Que décidez-vous ?

Commentaires

fitoux

Nous sommes face à une double problématique : d’une part la fêlure et ses conséquences mais également l’atteinte de la furcation de cette dent, pour le moment asymptomatique semble-t-il. Considérant que l’intérêt du patient prime le reste, je laisserais, pour ma part, cette molaire dans sa situation actuelle (la couronne provisoire en résine cuite, bien adaptée pouvant durer encore sans problème) avec des réévaluations régulières (disons tous les 3 mois). Sans évolution notable, je m’abstiendrais de toute intervention. Et si cette évolution était liée à une altération de la couronne provisoire, sans rien d’autre, je la remplacerais par un élément permanent.
En revanche, toute altération du confort lié à la furcation ou à une dégradation au niveau desmodontal, preuve d’une évolution de la fêlure, me pousserait à procéder à l’extraction rapide de cette molaire, afin de conserver le potentiel osseux maximal nécessaire à son remplacement implantaire.

barbo

Bonsoir François !! sacré dilemne cette dent
Si je suis bien la logique ( corrigé moi si je me trompe )
– on part du principe que la lésion de furcation est d’origine endo , ce qui nous impose de suivre son évolution / guérison : ici disparition de la fistule et pas de sondage
– on fais un cerclage périphérique car il y a la felure
– avec recouvrement des cuspides car il bruxe
Je finalise la couronne , pour eviter de voir la félure progresser et de tout compromettre.
Voili voilou

François BRONNEC

« Il faut coller au plan de traitement et expliquer au patient que le seul moyen de limiter le risque d’extension de la fêlure à long terme est de mettre en place la couronne sans délais. »

François BRONNEC

… et continuer le suivi clinique et radiographique à un an. En l’absence d’extension radiculaire, le taux de succès et de survie dentaire est bon à condition de prendre en compte les facteurs de risque!

Laisser un commentaire