Naviguer / Chercher

Les résorptions radiculaires internes

Un patient d’une vingtaine d’année consulte pour un bilan dentaire de routine. L’interrogatoire rapporte un ATCD de traumatisme dentaire ancien et l’absence de symptomatologie. L’examen clinique révèle la présence de restaurations proximales au composite au niveau des incisives centrales maxillaires

L’examen radiographique montre une image radioclaire bien délimitée se superposant sur la racine de la dent n°21 et dont les limites sont en continuité avec celles du canal radiculaire

Les tests de sensibilité pulpaire sont négatifs au niveau de cette dent. Un diagnostic de résorption radiculaire interne est posé, le traitement endodontique de la dent est indiqué.
L’ouverture de la chambre pulpaire confirme la nécrose de la partie coronaire de la pulpe

et la présence d’un tissu de granulation hémorragique au niveau du tiers médian. Le nettoyage de la lacune fait appel à l’utilisation d’une solution d’hypochlorite de sodium à 3% activée avec des inserts ultrasonores jusqu’à disparition de l’effervescence. La qualité du nettoyage est vérifiée après préparation chimio-mécanique par l’obtention de l’hémostase

L’obturation canalaire est réalisée selon la technique de condensation verticale à chaud avec de la gutta percha et un ciment à l’eugénolate de zinc. La cavité d’accès et le tiers coronaire du canal sont obturés avec une résine composite microhybride

Commentaires

janea

Quelles sont les causes des résorptions internes? Merci de votre réponse et de vos posts très clairs.

François BRONNEC

De nombreuses hypothèses ont été avancées, parmi elles les traumatismes alvéolo-dentaires, les traumatismes thermiques (préparation périphérique sur dents vivantes avec échauffement de la dentine), un traitement endodontique incomplet …Toutes ces causes pourraient expliquer le maintien de la vitalité d’un tissu pulpaire inflammatoire apicalement à une zone de tissu pulpaire nécrosé et infecté. À la frontière entre les deux, les odontoblastes sont morts (donc plus d’apposition possible), les tubulis sont infectés (stimulus permanent) et les cellules « clastiques » résorbent la dentine

grouch

Bonjour, quel est le pronostic pour ce genre de dent dont les parois radiculaires restantes sont très fines? y-a-t-il des récidives ?

François BRONNEC

Il n’existe pas de données quant au pronostic en terme mécanique, tant qu’il n’existe pas d’alvéolyse, le risque de fracture est limité,
Pour ce qui concerne le risque de récidive, il est nul si le traitement endodontique est complet

kbellhari

Bonjour ,
Cela aurait-il été judicieux de réaliser une interséance à l’hydroxyde de calcium ?

kbellhari

Bonjour ,
Qu’auriez vous fait si la résorption avait été perforante ?

kbellhari

Bonjour,
Comment expliquez vous la différence de densité de votre matériau d’obturation ?

Laisser un commentaire