Naviguer / Chercher

Info/avis patient sur la digue

VIDEO

  • Que pensez-vous des freins cités dans la thèse du Dr Jeremy Garric ?
  • Comment présentez-vous à vos patients le fait que vous allez utiliser une digue ?

Commentaires

bc12

Bravo Laurent pour ton post
Bien qu’étant un praticien beaucoup plus âgé que toi, j’utilise la digue systématique, depuis plus de 25 ans, pour tous les actes que je réalise et pas seulement pour l’endodontie.
J’explique aux patients, comme tu le montre sur ta video, et cette technique fait l’unanimité des patients. Je n’ai qu’un seul cas de refus dans ma clientèle, chez un patient claustrophobe.
La technique est très simple à mettre en place dans la très grande majorité des cas et fait gagner beaucoup de temps ensuite.
Pour lever les freins énoncés par Jérémy GARRIC dans sa thèse, je conseillerais vivement aux praticiens réticents de se rendre chez un confrère qui utilise la digue pour se faire une véritable opinion. Mieux encore je leur conseille de se faire soigner par un confrère qui utilise la digue.

daniel.ottmann@wanadoo.fr

pour résoudre le problème de la digue , la solution n’est pas de diffuser ce genre de vidéo mais de créer un code CCAM (avec prise en charge ou en NPC , peu importe )
A ce moment la , les confrères seront convaincus …

bc12

Permettez moi de ne pas être du tout d’accord avec votre réponse.
C’est exactement la même chose que pour l’anesthésie locale ou loco régionale, heureusement que la grande majorité des confrères qui en font tous les jours n’a pas attendu qu’elle soit reconnue par la CCAM pour être convaincue.

271192ndg

Bravo Laurent,
Tout à fait d’accord avec toi et je l’explique à mes patients de la même façon ou a peu près.
Je ne l’ai pas apprise a la fac, car je suis beaucoup plus âgée que toi, néanmoins.je ne fais pas d’endo sans digue depuis plus de 15 ans et maintenant je me mets à faire la plupart de mes soins sous digue même si ce nest pas honoré. Néanmoins,,plus tu la poses,plus c’est facile,,plus tu vas vite et plus tu la regrettes quand tu ne l’as pas ,à galérer avec la salive et les cotons salivaires pour faire des composites. Les patients sont souvent agréablement surpris et heureux de ne pas gênés par l’eau au fond de la bouche,la peur de ne pas savoir où mettre la langue, et surtout moins fatigués à rester la bouche ouverte, sans parler de l’hypochlorite ou l’acide ortho. Comme disait mon cher papa, parfois il faut savoir perdre un peu de temps au début pour en gagner ensuite…et lui n’étais pas dentiste.
Bises Veronique

Laisser un commentaire