Naviguer / Chercher

Simplification de la stratification des composites

Les avancées technologiques et l’essor des procédures adhésives permettent aujourd’hui d’utiliser les résines composites dans quasiment toutes les situations cliniques.

Les progrès de ces matériaux permettent leur utilisation avec une méthode simplifiée, fiable et reproductible.
En s’appuyant sur le concept de stratification au naturel, l’équipe de Style Italiano, en collaboration avec 3M ESPE, a créé des «recettes» basées sur l’emploi en duo opacité (dentine et émail) du composite FiltekTM Supreme XTE (figure 1) et en respectant l’épaisseur maximum de 0,5mm pour la couche d’émail vestibulaire afin d’obtenir les couleurs A du teintier Vitapan classic.

Figure 1 : les combinaisons dentine / émail du FiltekTM Supreme XTE reproduisent les teintes A du teintier Vitapan classic
Figure 1 : les combinaisons dentine / émail du FiltekTM Supreme XTE reproduisent les teintes A du teintier Vitapan classic

Voyons avec un cas clinique le temps par temps de cette méthode.

Un patient se présente à la consultation suite à un choc sur la 11. La décision est prise de réaliser une restauration directe en résine composite. La 1ère séance est consacrée au relevé des différentes dimensions de la couleur de la dent à reproduire.

A l’issue de cette séance, des empreintes sont réalisées pour demander au laboratoire un wax up de la partie fracturée de la 11. Une clé en silicone est confectionnée et sera utilisée pour positionner parfaitement la partie palatine de la restauration en composite.
La séance suivante est consacrée à la stratification.

  1. Quelle méthode de stratification utilisez vous pour les restaurations en résine composite directes du secteur antérieur?
  2. Pensez vous que les restaurations directes en résine composite puissent être une alternative aux restaurations en céramique?

Commentaires

malbosc

Bonjour,
bravo pour ce cas clinique éloquent
1 question: nous pouvons peu juger du délabrement initial, mais pourquoi tant réduire l’angle mésial avant reconstruction
1 réponse à votre question: si esthétique que soit votre reconstruction, hélas les collages dans le temps présentent 2 inconvénients: moins de résistance mécanique que la céramique, et ensuite les résines sont des matériaux présentant des porosités, qui vieillissent moins bien dans le temps.

cordialement

Grégory CAMALEONTE

Bonjour et merci pour votre commentaire.
Pour répondre à votre question, la réduction de l’angle mésial est guidée par la présence d’un émail non soutenu et surtout fêlé, il est donc préférable de l’éliminer pour faire reposer le composite sur une surface « en bon état ». D’une façon générale, la cavité guide la préparation et il vaut mieux se retrouver avec un émail bien soutenu par de la dentine pour éviter au final une césure optique qui nuirait au rendu esthétique de la restauration.
Concernant la longévité de ces restaurations, il est nécessaire que le patient vienne les faire contrôler régulièrement (comme le reste de sa bouche d’ailleurs) et il peut être nécessaire d’effectuer un nouveau polissage tous les 12 à 24 mois (la même séance que lors de son contrôle annuel). La précaution à prendre finalement sera de prévenir le patient.
Par rapport aux céramiques, je vois 2 avantages : ce sont des restaurations réparables et dans le contexte actuel, l’investissement financier pour le patient est bien inférieur.

malbosc

Effectivement, je reçois parfaitement vos 2 arguments
ET pour l’angle mésial c’est très clair
Cas clinique enrichissant, et de belle facture, merci

Laisser un commentaire