Naviguer / Chercher

Quiz #1 : L’importance de l’étude du visage dans le diagnostic esthétique

1. Quels éléments diagnostiques pouvez vous tirer de ces 3 photos ?
2. Quelles sont les photos que vous prenez systématiquement au cabinet et pourquoi ?
3. Avez vous un protocole photo que vous utilisez dans votre analyse esthétique ?

Commentaires

carton

Ce qui me frappe quand je regarde ce visage c’est son asymétrie. Le menton est dévié vers la droite, ce qui est particulièrement visible par l’effacement relatif du vermillon de la partie gauche de la lèvre inférieure. Mais cette asymétrie se manifeste aussi au niveau narinaire ce qui met en évidence un défaut de ventilation ancien qui a retenti sur l’ensemble du développement facial: l’oreille gauche est plus basse, de même que l’oeil, et le point interincisif maxillaire n’est pas au milieu du visage.
En fait, le défaut de ventilation s’est accompagné d’un hypo-développement relatif de l’hémiface gauche qui est plus éffacée que la droite: ceci est observable par la place relative de pommettes et par les plis naso-géniens sur la photo du sourire.
Il faut observer aussi comment la coiffure asyétrique atténue la visibilité des éléments morphologiques signalés ci dessus, et affirmer haut et fort que ces asymétries ne sont absolument pas disgracieuses: Il existe une harmonie entre le visage tel qu’il est et ce qu’il laisse transparaître de la personnalité de cette jeune femme.

philevy

Il faut bien savoir qu’aucun visage n’est parfaitement symétrique ! Heureusement d’ailleurs, car des montages photographiques ont montré qu’en rendant symétriques les visages des plus beaux acteurs et actrices, eh bien…ils n’étaient plus très beaux !!

massmolaire

L’analyse esthétique passe par le tracé de 2 lignes horizontales, l’une passant par les deux pupilles, l’autre par les deux commissures labiales; et d’une verticale recherchant le milieu du visage. Idéalement, les deux premières sont parallèles et perpendiculaires à la troisième.
Le milieu interincisif, même s’il ne coincide pas parfaitement avec le milieu du visage doit être parfaitement vertical pour être esthétique : A lire : http://thedentalist.fr/sourires-de-stars/

L’élément diagnostic le plus important pour cette patiente est une ligne du sourire haute. La courbe du sourire suit harmonieusement la courbure de la lèvre inférieure lors du sourire.
La photo de profil permet de tracer la ligne esthétique de Ricketts qui rejoint la tangente au menton et le bout du nez.

Personnellement, sur la première photo, j’aurais demandé à la patiente de prononcer « Emmmmma » pour entrouvrir légèrement les lèvres et objectiver le niveau des bords libres des incisives centrales maxillaires lorsque les lèvres sont au repos.

Ces 3 photos permettent de faire une analyse esthétique centripète : visage – cadre labial – dents.

Grégory Camaleonte

Merci pour ces commentaires.
Les photographies du visage de nos patients, intégrées dans un protocole, sont indispensables à l’établissement d’un diagnostic au même titre que les examens cliniques, radiologiques et des moulages.
La photo du visage de face avec sourire permet d’apprécier s’il y a équilibre ou déséquilibre entre le regard et le sourire.
La photo du visage de face sans sourire permet de réaliser une « étude anthropométrique » en contrôlant le parallélisme des différentes lignes du visage (bipupillaire, bicommissurale), en évaluant la hauteur des différents étages du visage. Elle permet aussi de contrôler le rapport des tissus durs par rapport aux tissus mous.
Quant à la photo de profil, elle va nous permettre de mesurer l’angle naso labial et d’apprécier la position des lèvres par rapport à la ligne de Ricketts.
En bref, tout ce que vous avez bien souligné à travers vos commentaires met en évidence l’importance de la photographie au cabinet.
Il s’agit d’un formidable outil diagnostic mais aussi de communication avec le patient, les correspondants, le laboratoire auquel les photos du visage devront être envoyées pour les grandes réhabilitations du sourire.

carton

Parfaitement d’accord avec vous. Peut-on imaginer que vous proposiez sur ce blog des informations de base pour nous aider à réaliser ces bilans photographiques initiaux? Quels matériels? Quelles incidences? Quelles lumières? Quelle normalisation? Je sais qu’il n’est pas possible ici de faire un cours comme ceux dont on peut bénéficier à l’académie du sourire mais pourrait-on avoir quelques pistes? Merci d’avance

Grégory Camaleonte

Bonjour carton, réaliser un protocole photographique simple comme celui enseigné à l’Académie du Sourire fera l’objet d’un post (ou plusieurs) très prochainement. Les indications techniques pour obtenir quelque chose de reproductible seront au centre du post.

andrefaucher

les commentaires et analyses sont très pertinents de la part des différents
intervenants je voudrais ajouter que ce visage demeure harmonieux en particulier lors du sourire car la photo a su capter l’expression de cette
patiente;
C’est pourquoi j’ai dans l’idée d’ajouter au protocole photo pratiqué au sein
de l’ ACA du sourire une video (courte) qui permettrait de visualiser les dents dans l’écrin mobile des lèvres et du visage
Bonne idée ce blog
Ajfaucher

frankie

Bon, chez cette caille, le milieu n’est pas au milieu, les lèvres sont déviées, non coïncidences des points incisifs, les lignes « magiques » non parralleles, etc….etc….ouais, elle est « tordue », et alors?
Mon avis: foutons lui la paix….y’en a plein des filles qui voudraient lui ressembler, être malfoutues comme elle.
Bon, maintenant si tous les matins elle pleure en se regardant dans son miroir, je veux bien….l’aider.
Ah la la !
Claude Benzaquen

Laisser un commentaire