Naviguer / Chercher

Quelle prothèse « tout céramique » pour quelle indication ? #1

Ces dernières années, l’apparition des nouvelles céramiques dentaires a permis d’éliminer définitivement le métal de la bouche de nos patients, supprimant ainsi tout risque de corrosion.

Celles-ci sont d’une biocompatibilité exceptionnelle et sont parfaitement tolérées par les tissus parodontaux.

La demande esthétique a évoluée au fil du temps et nous sommes capables d’offrir le type de matériau céramique le plus adapté à la situation clinique en tenant compte à la fois des propriétés mécaniques, des propriétés esthétiques et surtout optiques, et de la précision d’adaptation indispensable à la restauration souhaitée.

Le choix de la céramique à utiliser dépend essentiellement du cas clinique à réaliser.

On distingue deux grandes familles :
– les vitrocéramiques,
– et les céramiques polycristallines.

Dans ce premier post, nous évoquerons les vitrocéramiques.

Vitrocéramiques : inclusion de cristaux dans du verre. Pour les rendre plus résistantes, celles-ci sont renforcées à la leucite ou au di ou trisilicate de lithium (Ivoclar : Empress® – e.Max® ou Vita : Suprinity®). Leur résistance est proche de celle de la dent naturelle, elles peuvent être pressées ou usinées, sous forme monobloc maquillées ou de chapes stratifiées avec une céramique feldspathique. Mais surtout, par leur phase vitreuse attaquable par l’acide fluorhydrique, leur mode d’assemblage se fera par collage donnant à cet ensemble prothèse-dent une résistance encore supérieure.

L’indication principale de ce matériau est liée à ses qualités optiques, la lumière le traverse comme un émail dentaire. Il sera réservé au secteur antérieur, sur dents vivantes de préférence (facettes – inlays-onlays – couronnes périphériques), ses qualités mécaniques insuffisantes contre-indiquant les secteurs postérieurs et les bridges de grande étendue.

TypeOpacitéIndicationsMode de fabrication
Conventionnelle85 MPa translucideStratifications des CMM et des CCC et facettes sur feuilles de platine ou plâtre réfractaire.Stratifiées
Exemples : GC Initial, Ivoclar IPS, etc.
Feldspathique infiltrée150 MPa translucideFacettes - inlays/onlays - couronnes sur dents vivantes, dépulpées et implants (+++).Usinée
Exemple : Vita Enamic.
Renforcée à la leucite160 MPa transparenteFacettes - inlays/onlays - couronnes sur dents vivantes, dépulpées et implants.Usinée
Exemple : Ivoclar Empress CAD.
Renforcée au disilicate de lithium360 MPa transparente à opaque Facettes et Table Top - inlays/onlays - couronnes sur dents vivantes, dépulpées et implants.
Bridges de petite étendue zone antérieure - moignons implantaires.
Usinée ou pressée
Exemples : Ivoclar e.max press - e.max CAD.
Renforcée au disilicate de lithium dopé au dioxyde de zirconium500 MPa transparente à opaqueFacettes et Table Top - inlays/onlays - couronnes sur dents vivantes, dépulpées et implants.
Bridges de petite étendue zone antérieure - moignons implantaires.
Usinée
Exemples : Vita Suprinity PC - Dentsply Celtra.

Cas clinique

Traitement du secteur antérieur par vitrocéramiques : facettes et couronne e.max® (Ivoclar).
Laboratoire Labocast

Monsieur G. souhaite que l’on rétablisse son sourire en l’éclaircissant.




  • Qui fait le choix du matériau à utiliser ? Vous ou le laboratoire de prothèse ?

Laisser un commentaire