Naviguer / Chercher

Comment optimiser la transmission des données au laboratoire?

Comme vous le savez, le meilleur traitement envisagé n’aura jamais le résultat escompté si la transmission de vos données au laboratoires ne sont pas irréprochables.
Certains d’entre nous rencontrent de réelles difficultés à communiquer leurs informations esthétiques et fonctionnelles à leur laboratoire et ceci constitue un vrai frein dans l’exercice de notre profession. Des techniques appropriées ainsi que l’acquisition d’instruments modernes et fiables évitent les trop nombreux essayages de biscuits. Il est aujourd’hui possible d’acquérir des vrais méthodes grâce aux outils adéquates comme l’arc facial et l’articulateur. Mais encore faut-il savoir les manier pour être performant…
Suite au succès de l’année dernière, l’Académie du Sourire en collaboration avec Patrice Margossian, MCU de la faculté de Marseille, vous propose à nouveau le TP suivant :

De la photographie à la transmission de la couleur, de l’utilisation de l’arc facial à l’articulateur en passant par l’étude de la position du sourire dans le visage grâce au Ditramax , les analyses esthétiques et fonctionnelles sur cas réels vous permettront de parfaire la transmission de vos données et ainsi gagner en efficacité. Toujours animé par la même volonté : être pleinement satisfait de la qualité de vos soins.


[gview file= »https://www.idweblogs.com/dentisterie-esthetique/wp-content/uploads/sites/19/2014/02/cadre-de-reference.ppt »]
Le cadre de référence mis à disposition dans ce post par l’Académie du Sourire est un petit outil informatique utilisé sur les logiciels Apple Keynote (Mac) ou Microsoft Powerpoint (PC et Mac) et qui permet d’analyser le sourire du patient en quelques clics de souris à partir d’une photo.
Il permet de communiquer avec le patient sur son sourire et lui expliquer les corrections nécessaires pour obtenir un résultat harmonieux.

Commentaires

Laisser un commentaire